Le sublime Pakistan de la voix d’or du taarab, Siti Muharam

Il y a quelque temps déjà, et probablement depuis déjà trop longtemps, nous vous parlions de Siti Muharam, la voix d’or de Zanzibar, la voix d’or du taarab, et de son album Siti’s of Unguja (Romance Revolution On Zanzibar) à paraître chez On The Corner… eh bien, le projet, initialement prévu pour février dernier, a pris un peu de retard.

Mais bon vu les circonstances un peu particulières du moment, on ne peut leur en tenir rigueur. Cependant, si la sortie du disque a été reportée au mois de juin, les équipes du label nous en font découvrir un peu plus de ce disque qui oscille entre les productions modernes du Britannique Sam Jones, et toute la puissance et la légitimité de la tradition du taarab de Zanzibar que Siti Muharam n’a hérités de nulle autre que de son arrière-grand-mère, la mère du taarab, Siti Binti Saad, avec quelques trois titres rendu public, et que nous vous proposons de découvrir ci-dessous… oui, rien que ça !

Au premier « Alaminadura », dont nous vous parlions l’année dernière se sont ajouté, le sombre et entêtant titre d’ouverture du disque, « Machozi ya Huba », et ses cuivres entêtants semblant s’être échappé du plus pointu titre de jazz contemporain (oui oui du genre Theon Cross, ou Thomas de Pourquery), et la danse sensuelle des ouds qui viennent onduler dans les scansions percussives hypnotiques. Et aussi le sublime « Pakistan », qui vient de paraître et donne lieu au titre de notre post. Derrière les écueils d’une instrumentale qui laisse poindre toute la modernité de sa ponctuation, la voix de Siti Muharam laisse exploser tout son talent, la laissant rejoindre le panthéon des grandes dames de la chanson orientales… vivement la sortie du disque !

Siti Muharam – Siti’s of Unguja (Romance Revolution On Zanzibar) :

Si vous avez apprécié le contenu de cet article sur « Pakistan » le dernier titre de la chanteuse tanzanienne Siti Muharam, n’hésitez pas à visiter notre page facebook et a y réagir, et pourquoi pas même nous encourager d’une petite mention « j’aime ».

4 réflexions au sujet de “Le sublime Pakistan de la voix d’or du taarab, Siti Muharam”

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.