Le Disco est eternel avec les rééditions de Mpharanyana & The Peddlers

le Disco est éternel… est ce n’est pas là la veine promesse d’un comeback de Diana Ross, ou d’une énième compilation Saturday Night Fever, non, mais plutôt la teneur bien réelle de la nouvelle réédition qui vient de paraître chez les Londoniens de Kalita Records. Un petit disque disponible en vinyl, en numérique, ou en CD, qui fait la part belle au boogie sud-africain, à l’afrofunk de la fin des années 70, un petit disque qui mets le Disco à l’honneur, et pour cause c’est là son nom, un petit disque qui immortalise une œuvre pétillante de Mpharanyana & The Peddlers.

Mpharanyana & The Peddlers, c’est avant tout Jacob « Mpharanyana » Radebe, l’un des plus grands chanteurs de sa génération, que l’on appelait alors et sans rougir, le Soul Man, ou encore le Soul Wizard, un artiste et un chanteur à la carrière tristement fulgurante, car s’il a su séduire le public sud-africain en un temps record, dès la parution de ses premiers disques en 1976, il s’est éteint presque aussi vite, les quintes de toux qu’il peinait à dissimuler durant ses concerts eurent finalement raison de lui en 1979, alors qu’il n’avait que 29 ans. Laissant ainsi orphelins ses groupes, les Peddlers, qui nous intéresse ici, et les Cannibals qu’il avait fondés au côté de Ray Phiri et Isaac Mtshali ; bien que ces deux derniers aient plutôt bien rebondi, car enterrant leur ami et leur groupe les deux musiciens, ont posé la première pierre de ce qui deviendra un peu plus tard l’un des plus grands groupes sud-africains, Stimela.

Mais là c’est une autre histoire, sur ce Disco réédité par Kalita, et sachez que c’est là la première réédition de Mpharanyana & The Peddlers, on y trouve deux titres issus de Hela Ngwanana, le dernier album de Mpharanyana, paru quelques semaines après sa mort. Le très bon « Disco » qui donne son nom à la galette, et qui jouit aussi d’un petit édit signé par le DJ hollandais Jamie, et le peut-être meilleur encore « Freak Out With Botsotso »… voilà de quoi nous faire danser jusqu’au bout de la nuit, et rendre le Disco de Mpharanyana & The Peddlers un peu plus éternel encore !

Mpharanyana & The Peddler – Disco :

Si vous avez apprécié le contenu de cet article sur « Disco » la dernière réédition du groupe sud-africain Mpharanyana & The Peddlers, n’hésitez pas à visiter notre page facebook et a y réagir, et pourquoi pas même nous encourager d’une petite mention « j’aime ».

1 réflexion au sujet de « Le Disco est eternel avec les rééditions de Mpharanyana & The Peddlers »

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.