TOP DES ALBUMS DE 2014

Après la sélection des musiques de 2014, on continu avec le top des albums de 2014 ; encore une fois ce top est le résultat d’un long est difficile processus de concertation, de réflexion, ponctué d’embrouilles en tout genre… bon d’accord j’exagère un peu ! Mais la tache de faire émerger 10 albums reste complexe, et l’ordre dans lequel les albums sont inscrit ne correspond en rien à un classement, ni qualitatif, ni alphabétique, ni d’aucun autre genre.

TOP DES ALBUMS DE 2014

 

“Terry Riley’s In C Mali” de Africa Express (Mali) :

Africa Express c’est le projet de Damon Albarn (on a vraiment encore besoin de le présenter? Blur, Gorillaz, Maison des Jeunes…) en Afrique, et plus particulièrement installé à Bamako. Dans “In C Mali”, c’est le meilleurs des musiciens maliens qui rend hommage à la chanson “In C” de Terry Riley ; un chef d’œuvre de la musique minimaliste, qui fête cette année ses 50 ans ! Au résultat un album constitué d’une piste de 50 minutes, ou s’entremêle avec science, et réinterprétés par les instruments de la tradition ouest africaine, la cinquantaine de motifs, en do, de “In C” !!

 


“Expansion” de Les Mains Sales (France/Cameroun) :

Alliant la sagesse élégante du jazz, et l’insolente énergie du hip hop, la musique des Mains Sales gagne à être connu… et pour ça quoi de mieux que de passer une rapide commande sur le bandcamp du groupe !!

 


“Silt” de Alsarah & The Nubatones (Soudan) :

Avec son album “Silt”, la jolie chanteuse soudanaise Alsarah, entourée de ses Nubatones, ré-insuffle vie et charme à une pop nubienne des années 60, 70 ; un album d’une grande qualité, ou se mêle rythme noir et groove arabisant.

 


“Le Dernier Empereur Bantou” de Pierre Kwenders (Canada/RDC) :

Sur “Le Dernier Empereur Bantou”, le congolais-canadien Pierre Kwenders, violente plus que jamais la rumba traditionnelle ; injectée d’électronique, frappée à grand coup de beat techno, noyée dans le flow hip-hop, ceinturée par des claviers disco 80’…  résultat détonnant assuré !!

 


“Silver Jubilee” de Sabza (Swaziland) :

Dans “Silver Jubilee”, le MC swazi, Sabza, délivre un hip-hop introspectif, simple, mature et puissant.

 


“Beware The Fetish” des Kasaï AllStars (RDC) :

L’album “Beware The Fetish” des Kasai Allstars est la tanière du lapin d’Alice, l’entrée dans un monde magique ; un monde sans age ou se croisent sorcelleries interdites, embrun de la forêt primitive, et transe fébrile.

 


“The Hanging Garden Of Beatenberg” de Beatenberg (Afrique du Sud) :

Je ne sais pas si les jardins suspendus de Beatenberg sont aussi fabuleux que leur ancêtre mythique de Babylone ; mais ils n’en restent pas moins un excellent album ; un petit bijou de house finement ciselé, aux mélodies toujours fraiches et harmonieuses.

 


“Music In Exile” de Songhoy Blues (Mali) :

L’album “Music In Exile” de Songhoy Blues, c’est l’énergie de la jeunesse du Mali, c’est la tradition d’un pays millénaire, c’est une souffrance, celle de jeunes gens qui ont du fuir leur ville Tombouctou, pour échapper aux exactions des terroristes, mais c’est aussi cette force de s’opposer à ceux qui voudrait faire plonger le Mali dans l’obscurantisme, à ceux qui aimerait voir le pays divisé, pour mieux le piller.

 


“Film Of Life” de Tony Allen (Nigéria) :

Même après 50 ans de carrière, les albums du batteur Tony Allen, l’un des créateurs de l’afrobeat avec Fela Kuti, sont toujours des événements. Se ré-inventant sans cesse, expérimentant, innovant, ce Film Of Life, nous emmène sur les sentiers de l’afropop.

 


“Maitre d’École” de Papa Wemba (RDC) :

Même si l’album du roi de la sape, Papa Wemba, a été accueillis en demi teinte par certain, l’artiste n’en reste pas moins l’un des meilleurs de sa génération ; et “Maitre d’Ecole” un album rumba d’une très bonne facture.

 

 

Si vous avez appréciez notre top des albums de 2014, n’hésitez pas à visiter notre page facebook et a y réagir, et pourquoi pas même nous encourager d’une petite mention « j’aime ».

2 réflexions au sujet de “TOP DES ALBUMS DE 2014

Laisser un commentaire