David Cairol, Var, et Brinsley Forde bâtissent des ponts avec la Jamaïque

7500 kilomètres séparent les cotes basques, celles qui ont vu naître le musicien français David Cairol, de celles qui sont aujourd’hui chères à son cœur, et à son inspiration, celles de la Jamaïque, celles de sa capitale, Kingston, où il est parti poser ses valises et ses instruments pour enregistrer Vers(e), son nouvel album, dont la sortie est attendue à l’automne prochain ; un album qui fera bien évidemment la part belle à la musique reggae, en même temps on ne parcourt pas 7500 kilomètres pour se rendre dans la capitale du reggae et y enregistrer un disque de salsa !

7500 kilomètres, un sacré pont à bâtir pour réunir ses deux côtes, ses deux versants de son art, et c’est pourtant ce à quoi David Cairol s’est occupé ces derniers temps… En tout cas c’est le postulat de base de « Building Bridges », son nouveau titre, avec lequel il vient nous taquiner les oreilles en attendant la sortie de l’album. Et pour l’aider dans son ouvrage, le musicien français a pu compter sur le soutien d’artistes de talents, en croisant le chant d’un certain Brinsley Forde, la voix du mythique groupe Aswad, et celles de Var, la voix de la jeune génération du collectif Inna de Yard, tout autant qu’en allant débaucher la crème des musiciens jamaïcain, là encore en allant piocher dans la jeune génération, tout comme chez les vétérans. Ainsi on retrouve au côté de David Cairol, un choriste de Toots & The Maytals, une bonne partie des musiciens de Protoje, le guitariste Winston « Bopee » Bowen, qui a depuis disparu, ou encore le batteur de Damian Marley…

7500 kilomètres de musique à parcourir, du bon reggae qui roule sous l’oreille et fait dodeliner de la tête, des musiciens de talents, un pont entre Kingston et Biarritz… ce Vers(e) de David Cairol s’annonce bien ! Et en attendant, on grimpe sur le pont de « Building Bridges » !

David Cairol ft. Brinsley Forde & Var – “Building Bridges”:

Si vous avez apprécié le contenu de cet article sur « Building Bridges » le dernier titre de David Cairol, n’hésitez pas à visiter notre page facebook et a y réagir, et pourquoi pas même nous encourager d’une petite mention « j’aime ».

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.