King Abid dévoile la face caché de la chicha sur “Ba9 Ba9 Chicha”

C’est en s’appuyant sur une solide base de dancehall orientalisant, sur pas mal de gargouillement de chicha, représenté par l’onomatopée Ba9 Ba9, que l’artiste tunisien King Abid étaye son dernier titre, et par ailleurs sa diatribe sur la pipe eau.

Il faut dire qu’en Tunisie, la chicha, au-delà d’être une véritable institution, est aussi le symptôme du mal être d’une société. Toute une frange de la population n’a pas, ou n’a plus d’autres moyens de se détendre, que d’aller fumer la chicha au café ; sans parler de la jeunesse désœuvrée, qui va écouler son chômage à la terrasse d’un café, faisant bouillir sa frustration dans le vase du narguilé.

C’est donc avec humour que King Abid transforme ce fléau fumant, en titre dansant ! Mais il faut dire que si le chanteur est aujourd’hui installé au Canada, il garde la Tunisie au cœur de sa musique, n’hésitant pas à se moquer (avec humour) du moindre travers de ses compatriotes ; il avait déjà, il y a quelques années maintenant, souligné un autre travers amusant de la société tunisienne, avec « Ka3btine Celtia », du nom de la célèbre marque de bière tunisienne Celtia.

 

King Abid – “Ba9 Ba9 Chicha” :

 

King Abid “Ka3btine Celtia” :

 

Si vous avez apprécié le contenu de cet article sur “Ba9 Ba9 Chicha”, le dernier titre de King Abid, n’hésitez pas à visiter notre page facebook et a y réagir, et pourquoi pas même nous encourager d’une petite mention « j’aime ».

 

Laisser un commentaire