Inspiré par les Têtes Brulées, Bébi Philip inaugure le bikutsi-décalé

Devenu en quelques années l’un des poids lourds du coupé-décalé ivoirien, Bébi Philip, de son vrai nom N’guessan Bébi Philippe Amessan, aime aujourd’hui aller puiser son inspiration hors des terres d’Eburnie ; on se souvient de son précédent hit, “Balaumba” en compagnie de la star ougandaise Eddy Kenzo. Aujourd’hui, pour “Mama Lôkô”, son dernier titre, ses muses l’ont porté du coté du Cameroun et lui ont insufflé l’esprit du bikutsi ; des muses aux cranes à moitié rasés, et aux corps recouvert de peintures rituelles blanches… car, oui, ses muses camerounaises ne sont autres que les membres du célèbre groupe de bikutsi, les Têtes Brulées !!

C’est la guitare de Theodore Eperne, dit Zanzibar, et son célèbre morceau “Essingan” qui ont inspiré à Bebi Philip ce nouveau concept de bikutsi-décalé que l’on retrouve sur “Mama Lôkô” ; autant dire qu’en plus de gagner des points auprès de son publique camerounais, l’ivoirien affirme encore un peu plus sa position d’artiste majeur de la nouvelle scène africaine !!

 

Bébi Philip – “Mama Lôkô” :

 

Les Têtes Brulées – Essingan :

 

Si vous avez apprécié le contenu de cet article sur « Mama Lôkô » le dernier titre de la star du coupé-décalé Bébi Philip, n’hésitez pas à visiter notre page facebook et a y réagir, et pourquoi pas même nous encourager d’une petite mention « j’aime ».

 

1 réflexion au sujet de “Inspiré par les Têtes Brulées, Bébi Philip inaugure le bikutsi-décalé

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.