Tempête électrique en formation dans le désert de Mdou Moctar

Après nous avoir assené coup sur coup pas loin de 6 volumes de mixtapes déchaînées, dont le dernier volume vient de paraître (et vous pouvez d’ailleurs le retrouver ci-dessous), le prodigieux guitariste nigérien Mdou Moctar nous annonce, avec tous les grondements électriques d’usage dans ce genre de cas, la sortie d’un futur album l’année prochaine. Et nous en fait découvrir sans plus attendre un premier extrait, avec le titre « Chismiten ».

Une chanson qui parle de comment une relation peut nous transformer… enfin dans le mauvais sens de la chose, comment la jalousie et l’envie sont de dangereuses ombres qui planent sur nous, et conduisent à la perte de soi. Le tout guidé par de furieuses guitares touarègues, par un nuage de distorsion, et un rythme entraînant !

Et si certains pouvaient reprocher à Mdou Moctar de sonner toujours pareil… on citera la réponse qu’Angus Young fait à ceux qui reproche à ACDC la même chose : « J’en ai marre des gens qui disent que nous avons fait 11 albums qui sonnent exactement pareil. En fait, nous avons fait 12 albums qui sonnent exactement de la même manière ». Ou sinon on se perdra dans une métaphore peut-être plus à propos : quand le néophyte voit le désert, il y voit des dunes et du sable, quand l’homme avisé regarde le désert il y voit un paysage sans cesse changeant.

Retrouvez ci-dessous le détonnant « Chismiten », bruit avant-coureur de la tempête soufflé par Mdou Moctar et son prochain album, et retrouvez également la Mdou Moctar Mixtape Vol 6 !

 Mdou Moctar – “Chismiten” :

Mdou Moctar – Mdou Moctar Mixtape Vol 6 :

 Si vous avez apprécié le contenu de cet article sur « Chismiten » le dernier titre de l’artiste nigérien Mdou Moctar, n’hésitez pas à visiter notre page facebook et a y réagir, et pourquoi pas même nous encourager d’une petite mention « j’aime ».

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.