Antoinette Konan débarque chez Awesome Tapes of Africa

Pour sa prochaine parution Awesome Tapes From Africa, le célèbre label dédié aux petits plaisirs du passé, les oubliés comme ceux dont la saveur reste encore dans toutes les oreilles, plonge dans le terreau musical ivoirien, et même plus précisément le terreau musical du centre de la Cote d’Ivoire, celui des Baoulés, en rééditant le disque éponyme de la grande Antoinette Konan !

Celle qui, aujourd’hui encore, est connue de tous comme la reine de l’ahoco, un petit instrument minimaliste au possible, simple baguette de bois striées sur laquelle on vient frotter une autre pièce en bois… mais ne perdons pas de temps en description vous avez la représentation de cet instrument bien particulier sur la pochette de cet album, d’ailleurs vous n’avez même qu’un ahoco dessus ! Reprenons ! La reine de l’ahoco, Antoinette Konan, est une figure devenue maintenant indissociable de l’histoire de la musique ivoirienne. Elle a fait ses débuts à la fin des années 70, frayant avec tous les piliers de la scène musicale ouest-africaine les Boncana Maiga, Manu Dibango, Jimmy Hyacinthe et autres Fulgence Kassy, mais c’est à l’aube années 80 qu’elle décide de se mettre à l’ahoco, et de s’intéresser au patrimoine musical de son ethnie.

Et si, dans une Côte d’Ivoire qui n’a alors d’yeux que pour la modernité et l’avenir, la démarche lui vaut à ses débuts quelques moqueries, elle persévère, continue d’insuffler les rythmes de la tradition dans ses chansons, revêt ses plus belles tenues baoulé pour monter sur scène… La méthode, tout comme le travail paye, et l’on peut dire que depuis 1984, son nom s’inscrit à jamais dans l’histoire de la musique ivoirienne avec la sortie d’un premier album, Djouman.

Deux ans plus tard, en 1986, elle sort le disque qui nous intéresse aujourd’hui, Antoinette Konan… un OVNI ! Les raclements incessant de son ahoco se glissent dans un tissus sonore résolument moderne, nagent dans le remou des basses, font danser les synthés, et posent les jalons d’un son que l’on peut, sans rougir, qualifier de tradi-moderne. Et là encore la sauce prend, et le succès est au rendez vous, l’Antoinette Konan adaptée à la mode des années 80 plait au public, celui de Cote d’Ivoire, mais aussi celui de l’étranger ; l’année suivante elle remporte le prix découverte RFI avec sa chanson “Petit Quinquin”. Une musique, populaire certes, mais qui n’est pas pour déplaire à un certain Félix Houphouet Boigny, le président, qui ne manque pas de l’inviter à l’occasion de cérémonies officielles, et même comme ambassadrice des musiques ivoirienne lors de ses voyages à l’étranger.

Et si la réédition de ce disque par Awesome Tapes From Africa est une belle occasion de replonger dans ce son typique des années 80 en Cote d’Ivoire, de découvrir ou redécouvrir une artiste singulière, n’allez pas croire qu’il tient aussi office d’hommage post-mortem, ou disons post-disparition médiatique. Après une carrière qui compte quelques 15 albums, Antoinette Konan continue d’être active sur la scène ivoirienne, et dévoilait il y a encore peu un nouveau projet de featuring avec Bebi Philip… oui, l’artiste de coupé décalé ! Toujours téméraire cette Antoinette Konan !

Antoinette Konan – Antoinette Konan :

Si vous avez apprécié le contenu de cet article sur « Antoinette Konan » la réédition du disque éponyme d’Antoinette Konan, n’hésitez pas à visiter notre page facebook et a y réagir, et pourquoi pas même nous encourager d’une petite mention « j’aime » !

1 réflexion au sujet de “Antoinette Konan débarque chez Awesome Tapes of Africa”

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.