Warnama, les géniales incantations psyché et sénégalaises de Siselabonga

Comme une pièce de tissus épais, un lourd basin encore amidonné, qui est abandonné, suspendu au vent, la musique du groupe suisso-sénégalais Siselabonga oscille au gré des humeurs de mère Nature, elle ploie et se déploie, s’agite calmement et distille un bruissement singulier, qui prend la couleur du rock, la couleur aussi du Sénégal…

Vert, la kora de Tarang Cissokho, héritier d’une longue lignée de griots, égraine ses notes cristallines. Jaune, des voix s’élèvent, un tourbillon de chœurs qui semble s’être échappé d’un monastère… bouddhiste ou grégorien, et puis de la trombe impétueuse et vocale s’élève une voix qui scande et convoque des litanies sans âge. Rouge, la tempête se lève, la guitare, celle de Glauco Cataldo a. k. a Blind Boy De Vita, se soulève dans un nuage de distorsion et de poussière et commence à propulser ses notes hurlantes face au désert, les fait tournoyer un moment dans une vallée helvète, et part rejoindre la voix de Tarang dans le ciel sénégalais. L’étoile verte du Sénégal s’affronte avec la croix blanche de la Suisse avant de fusionner dans l’assourdissant « Warnama » qui s’ouvre devant nous !

Derrière le caractère presque religieux de la musique, derrière le drone bourdonnant qui emplit chaque recoin de cette nouvelle chanson, « Warnama », derrière les guitares et les koras… derrière une chanson qui raconte la tromperie celle de notre monde, où il faut se méfier des apparences et des paroles bancales, derrière tout ça se cache en fait une cause beaucoup plus triviale, personnelle aussi. Oui, comme toute bonne chanson, derrière tout ça se cache une trahison, une infidélité, celle dont a été victime Tanrang Cissokho, après que sa petite amie d’alors l’ait trompé avec un de ses amis. Mais ne vous y trompez pas, toute tromperie chantée ici mise à part, nous ne vous trompons pas en écrivant ce post, et vous pouvez nous croire sur parole et tromper votre esprit en consomment sans modération ce « Warnama » de Siselabonga !

Siselabongo – “Warnama” :

Si vous avez apprécié le contenu de cet article sur « Warnama » le dernier titre du groupe sénégalais suisse Siselabonga, n’hésitez pas à visiter notre page facebook et a y réagir, et pourquoi pas même nous encourager d’une petite mention « j’aime ».

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.