Udondolo, le riche et bouillonnant premier album de Urban Village

Préparez vous bien avant de mettre ce disque dans votre lecteur, avant de charger cet album sur votre plateforme numérique préférée…avec Udondolo, le riche et bouillonnant premier opus de Urban Village, vous allez vous faire submerger par une violente vague sud-africaine, une claque de jazz qui s’extirpe dans un doux et musical cri des bas-fonds de Soweto, un shot de Jo’Burg, sans aucun excipient, une pure dose de principe actif musical, groovant, pulsatils et enivrant à souhait ! Aucune contre-indication !

 Le quatuor sud-africain né dans les tréfonds de Soweto de la rencontre entre le chanteur et flûtiste Tubatsi Mpho Moloi, le guitariste Lerato Lichabam, le batteur Xolani Mtshali et le bassiste Simangaliso Dlamini, produit une musique métisse qui agglomère et fusionne toutes les franges culturelles et sonores que l’on peut croiser au cœur de la cité sud-africaine. Et pour tout dire, Udondolo est riche, très riche ! Si la base de la composition reste ancrée dans le jazz, le disque part rapidement dans tous les sens… enfin, dans le bon sens du terme ! Il nous embarque au fil des titres découvrir les chant des Zoulous, l’acappela isicathamiya, comme sur la chanson d’ouverture du disque « Izivunguvungu », mais aussi le plus urbain maskandi, il remonte ensuite l’histoire de la ville susnommée Egoli, Johannesburg, plonge dans son passé minier, qui a attiré dans ses mines d’or des populations de tout le pays, et qui a séparé aussi des familles, les pères allant s’engouffrer sous terres pendant de longues périodes, comme Urban Village nous le conte sur le titre « Father ». D’ailleurs on suit aussi sur le disque la trace du « Marabi », genre de jazz qui a suivi l’essor minier du pays, avec le génial hommage à Solomon Linda et son célèbre “Mbube”, dont on retrouve ici le wimoweh caractéristique. 

Oui, le disque, Udondolo d’Urban Village, est vraiment riche, il tressaille et bouillonne comme Soweto, il rend compte de ses réalités sociales et musicales, et vous fera jiver, lever la jambe comme un zoulou, danser et vous émouvoir ! Et il vient de sortir chez le très bon label français No Format !

 Urban Village – Udondolo :

Si vous avez apprécié le contenu de cet article sur « Udondolo » le dernier disque du groupe sud-africain Urban Village, n’hésitez pas à visiter notre page facebook et a y réagir, et pourquoi pas même nous encourager d’une petite mention « j’aime ».

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.