Richard Bona rend un dernier hommage aux victimes de Ngarbuh

Le talentueux, et internationalement reconnu, bassiste et chanteur camerounais Richard Bona a décidé de dédier sa dernière chanson aux victimes du massacre de Ngarbuh, cœur, musique et profits confondus ! Effectivement sur cette nouvelle chanson sobrement intitulée « Ngarbuh », le bassiste délivre des mélodies arrangées avec toute la finesse qu’on lui connaît, et un texte poignant qui, tout en rendant un dernier hommage aux victimes de cette atrocité, nous alerte d’une manière plus globale sur la situation vacillante du Cameroun sur lequel plane l’ombre de la guerre.

Ngarbuh ? C’est un quartier du village de Ntumbaw dans le nord-ouest du pays, où, dans un déploiement de l’armée régulière camerounaise en février dernier, officiellement en représailles à une attaque de séparatistes — cette région du Cameroun est depuis 2016 en proie à des convulsions qui opposent séparatistes anglophones au pouvoir central — 23 civils ont perdu la vie, dont des femmes, une femme enceinte, et 15 enfants.

Après avoir nié le massacre, l’armée camerounaise a finalement reconnu un « malheureux incident »… Malheureux incident ou massacre délibéré ? Officiels, ONG, séparatistes, société civile… s’entrechoquent encore sur la question…

Mais c’est pour ceux qui ont perdu la vie, ceux aussi qui ont perdu leurs proches, ceux qui ont fui leur maison, que Richard Bona chante ici, d’ailleurs la majeure partie des bénéfices de cette chanson, « Ngarbuh », servira à aider les familles affectées par le massacre.

Richard Bona – “Ngarbuh” :

Si vous avez apprécié le contenu de cet article sur « Ngarbuh » le dernier titre de l’artiste camerounais Richard Bona, n’hésitez pas à visiter notre page facebook et a y réagir, et pourquoi pas même nous encourager d’une petite mention « j’aime ».

1 réflexion au sujet de « Richard Bona rend un dernier hommage aux victimes de Ngarbuh »

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.