Michael Olatuja plonge le bout de sa basse dans la Lagos Pepper Soup

Le bassiste et compositeur nigérian Michael Olatuja, avec sa basse comme louche, vient nous préparer un bouillon de musique comme jamais, une soupe de groove ouest-africain et de jazz, un mets qui fait saliver, un troisième album dressé pour le dîner… Lagos Pepper Soup !

Un Lagos Pepper Soup qui, œuvre de bassiste oblige, fait pleuvoir les notes sourdes en cascades, se joue des harmonies et claque le slap façon Richard Bona — ça aussi c’est un grand bassiste africain, tiens ! — mais pas que… Le disque est érigé comme une bande sonore d’un film qui n’a pas encore d’image, et fait appel à un orchestre classique pour habiller les grooves incisifs de l’Afrique de l’Ouest. Ainsi on retrouve aux crédits de l’album aussi bien le percussionniste sénégalais Magatte Sow, qui d’ailleurs touche un peu sa bille question cinéma puisqu’il a travaillé sur le film Black Panther, que l’orchestrateur américain David Metzger connu pour son travail sur nombre de grosses productions Disney. D’ailleurs, s’il y a un reproche à faire à cet album c’est sûrement là qu’il se trouve, sa propension à aller chercher son inspiration parfois un peu trop du côté de ses grosses productions américaines ineptes, les Black Panther et autres Disney, que vers la maison Afrique… mais après ça c’est notre avis de presse dédié à l’actualité culturelle africaine !

Revenons à notre soupe, car entre les grosses bulles qui viennent éclater doucement à sa surface au rythme du bouillon, on trouve bien plus que des princesses de Disney et des Black Panther ! On y trouve même de vrais princes et princesses et de vrais félins musicaux ! La liste d’invités venue faire le bœuf avec Olatuja sur cet album est tout bonnement impressionnante, et nous oblige à un petit passage de namedropping ! Commençons avec Lionel Loueke, la star béninoise de la guitare, qui vient ici faire le show sur pas moins de trois titres, dont un avec… Dianne Reeves… attendez il faut le dire, non l’écrire deux fois… dont un avec Dianne Reeves ! Euh… et si vous ne connaissez pas Dianne Reeves… elle est l’une des plus grandes voix du jazz américain. Allez, on se remet de l’émotion et on continue avec deux instrumentistes, la violoniste Regina Carter et le sax de Joe Lovano, il faut aussi citer l’harmoniciste suisse Grégoire Maret, l’harpiste Brandee Younger et le pianiste britannique Robert Mitchell. Au niveau des voix, vous pourrez également croiser celle de Onaje Jefferson et de Becca Stevens… on monte crescendo avec l’incontournable Laura Mvula qui vient illuminer un « Brighter Day » fort sympathique, et… Et, là on a tenté de garder le meilleur pour la fin, la chanteuse béninoise Angélique Kidjo !

Bon, on résume, du jazz, de l’afrobeat qui se la joue branché ciné, de la basse, de la basse, et de la basse, des invités en pagaille, des violons et de la harpe, des grandes voix, et encore de la basse… et voilà c’est Lagos Pepper Soup de Michael Olatuja !

Michael Olatuja – Lagos Pepper Soup :

Michael Olatuja – “Lagos Pepper Soup” :

Si vous avez apprécié le contenu de cet article sur « Lagos Pepper Soup » le dernier album de l’artiste nigérian Michael Olatuja, n’hésitez pas à visiter notre page facebook et a y réagir, et pourquoi pas même nous encourager d’une petite mention « j’aime ».

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.