L’Orchestre Tout Puissant Marcel Duchamp détourne un nouveau disque

On file en Suisse, où nos sismomètres, ou plutôt, non, nos bizarromêtres, ont repéré une anomalie dans l’oscillation tranquille et normale de l’actualité musicale helvète : l’annonce de la sortie de We’re OK. But We’re Lost Anyway, le nouvel album d’un étrange groupe nommé l’Orchestre Tout Puissant Marcel Duchamp, chez Les Disques Bongo Joe… Oui, vous devez être en train de vous dire que rien ne va dans cette phrase ! Mais on va expliquer !

L’Orchestre Tout Puissant Marcel Duchamp, c’est une poignée de musiciens, de musiciens de talents, hein, soyons clairs dès le début, réuni par le contrebassiste Vincent Bertholet (qui n’est autre que le créateur du label Les Disques Bongo Joe) autour d’une idée… s’affranchir des règles et des conventions artistiques, faire revivre l’esprit dadaïste, et, tant qu’à faire… créer une étrange passerelle entres ces grands orchestres africains, la clique des TP, Le Tout Puissant Poly-rythmo de Cotonou, Le Tout Puissant OK Jazz, Le Tout Puissant Konono N°1…et le dandy du ready-made, l’artiste qui aimait les urinoirs, et un tas d’autres choses : Rrose Sélavy… peut-être qu’il vaut mieux utiliser son vrai nom, Marcel Duchamp ! Sacré programme que celui de l’Orchestre T.P. Marcel Duchamp, n’est ce pas ? Et puisqu’ils ne sont pas à un détournement près, les membres de l’orchestre annoncent donc la sortie de leur nouvel album We’re OK. But We’re Lost Anyway, dont le titre rime étrangement avec le slogan d’un des fameux orchestres énoncés ci-dessus, On Rentre O.K, On sort K.O !

Mais assez parlé de forme, car si elle est ici amusante, et qu’elle valait bien qu’on s’y attarde un peu, il faut dire que ce qu’il y a de plus palpitant avec l’OTPMD, on ose le sigle, c’est la musique ! C’est… comment dire une sorte de grande pulsation free jazz, le rouleau d’une vague musicale qui traverse les paisibles vallées suisses, et déferle sur nos platines, lecteurs numériques, et playlist, dans un grand fracas de cuivre, de krautrock, de dadaïsme sonore, de crissements et de mélodies, d’étrangetés…. de bizarreries mêmes, celles détectées par nos appareils, de high life, et de free jazz… on a déjà dit free jazz ? Bon… mais à vrai dire on ne le dit jamais assez ! Oui, l’Orchestre Tout Puissant Marcel Duchamp c’est du free jazz en barre, et il arrive à grands pas avec son nouvel album We’re OK. But We’re Lost Anyway, dont la sortie est prévue pour le 2 juillet prochain chez.. ; bah oui, chez Les Disques Bongo Joe, et dont on peut dès à présent découvrir un premier extrait, l’épique et très à propos, « Be Patient » !

L’Orchestre Tout Puissant Marcel Duchamp – We’re OK. But We’re Lost Anyway :

Si vous avez apprécié le contenu de cet article sur « We’re OK. But We’re Lost Anyway » le dernier album de l’Orchestre Tout Puissant Marcel Duchamp, n’hésitez pas à visiter notre page facebook et a y réagir, et pourquoi pas même nous encourager d’une petite mention « j’aime ».

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.