Avec Fate El Foute, le groupe marocain Zawraq met sa barque à l’eau

Quand le groupe marocain Zawraq se lance dans une aventure, il ne fait pas les choses à moitié ! Alors qu’il vient de mettre sa barque à la mer, oui, Zawraq veut dire barque en arabe, le groupe nous emmène, avec son tout premier morceau, « Fate El Foute », pour une jolie ballade sans retour possible entre le Maroc et les États-Unis, en passant par l’Indonésie de Fadly Adi Putra qui signe le clip, et sans oublier de faire un long crochet du coté de l’Angleterre de John Milton, dont la poésie plane sur tout le morceau.

Oui derrière la versification singulière du melhoun, la poésie marocaine traditionnelle, on retrouve l’inspiration du Paradis Perdu de Milton qui vient habiter les rimes en darja écrites par Wissam El Bouzdaini, mais aussi la production très folk de l’Américain John Mock… En fait pour tout dire, avec cette ambiance très planante, tissée de violons et de guitares, et a laquelle vient se suspendre la voix grave du chanteur et les paroles inspirées de la poésie, on peut sentir poindre dans cette nouvelle chanson des similitudes avec certaines des parutions d’un autre chanteur et poète maghrébin, le Tunisien Jawhar Basti.

Ce nouveau titre, cette première mise à flot de la barque zawraq, est, on serait tenté de le dire, le premier coup de rame vers la sortie d’un premier EP, dont « Fate El Foute » et ses terres où il n’est jamais trop tard, sont le premier extrait… ça fait beaucoup de premier tout ça !

Zawraq – “Fate El Foute” :

Si vous avez apprécié le contenu de cet article sur « Fate El Foute » le dernier clip du groupe marocain Zawraq, n’hésitez pas à visiter notre page facebook et a y réagir, et pourquoi pas même nous encourager d’une petite mention « j’aime ».

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.