Ce qu’on a aimé… au Mali

« Ce qu’on a aimé… », un nouveau rendez-vous hebdomadaire où nous passerons en revue quelques actualités qui ont retenu notre attention dans un pays d’Afrique donné, et aujourd’hui nous nous intéressons au Mali. Au programme de cette incursion en terre malienne du reggae, du dancehall, de la musique mandingue électronique, et du rap.


 

DJ Khalab & Baba Sissoko “Bognya”

Sur le titre « Bognya » le chanteur malien Baba Sissoko s’affranchit des frontières et appelle le monde à s’ouvrir à la rencontre entre les peuples, au son des beats du producteur italien DJ Khalab.

Bafing Kul “Horakoy”

En rendant hommage à Horakoy, une divinité féminine libre et puissante, le chanteur de reggae Bafing Kul en profite pour saluer le courage et la dignité des femmes africaines qui, même dans les périodes sombres, restent le garant de nos sociétés.

Souarey Store ft. Black Ismo “Black Sound Systeme”

Le rastaman de Ségou Souarey Store s’associe avec le rappeur bamakois Black Ismo pour faire danser les Maliens au son dancehall de son « Black Sound Systeme » !!

Iba One « Diamant Noir »

Visage de la nouvelle scène hip-hop malienne Iba One, le rappeur 5 Étoiles vole de succès en succès, comme il nous le montre avec son dernier « Diamant Noir ».

Midnight Ravers “Exil”

Collectif Franco-Malien se situant à mi-chemin entre l’électronique de pointe occidentale et le son de la tradition ouest-africaine, les Midnight Ravers nous proposent sur « Exil » une traversée unique de Bamako.


Si vous avez apprécié le contenu de cet article sur ce qu’on a aimé au Mali, n’hésitez pas à visiter notre page facebook et a y réagir, et pourquoi pas même nous encourager d’une petite mention « j’aime ».

1 réflexion au sujet de « Ce qu’on a aimé… au Mali »

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.