Trust, Buju Banton ne rentre pas sans méfiance dans l’air du temps

Monument du ragga dancehall des années 90, le chanteur jamaïcain Buju Banton avait disparu des ondes à l’aube des années 2010, et pour cause, l’homme a été condamné en 2011 à 10 ans de prison pour trafic de cocaïne… Sorti de prison en décembre 2018, le chanteur s’emploie depuis à reprendre sa carrière en main. On l’a depuis aperçu sur quelques titres solo qui frayait avec les racines du style, le très brut « Country For Sale » et un « Rub A Dub » qui annonce la couleur dès son intitulé, et aussi un featuring all stars sur le dernier disque de DJ Khaled ! Autre effort que la star jamaïcaine a consenti pour normaliser sa position par rapport aux attentes de notre monde, il a supprimé totalement de son répertoire la très controversée, et très homophobe chanson « Boom Bye Bye » ; bon faut dire qu’il y appelait à tout simplement tuer les homosexuels.

C’est donc un Buju Banton tout neuf que l’on retrouve sur son dernier titre « Trust », une chanson sur laquelle Gargamel, puisque c’est là l’un de ses surnoms, s’essaie aux sonorités plus modernes et synthétiques du dancehall qui se pratique usuellement de nos jours ; sans verser non plus dans un trap de mauvais goût. Sur une progression lente et sombre d’une prod signée Dave Kelly, son camarade avait qui il signait en 92 le mythique Mr. Mention, Buju Banton rentre dans l’air du temps… enfin, pas sans méfiance envers les téléphones, ennemis désignés de ce nouveau « Trust » !

Buju Banton – “Trust” :

Et pour ceux qui le préfère dans un registre ragga plus classique, Buju Banton n’a rien perdu de sa verve comme il en témoigne sur son tout dernier clip, “Steppa” !

Si vous avez apprécié le contenu de cet article sur « Trust » le dernier titre de l’artiste jamaïcain Buju Banton, n’hésitez pas à visiter notre page facebook et a y réagir, et pourquoi pas même nous encourager d’une petite mention « j’aime ».

1 réflexion au sujet de « Trust, Buju Banton ne rentre pas sans méfiance dans l’air du temps »

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.