Temptation, la jolie (et dure) histoire du Tanzanien Mike Song

Vous souvenez-vous du label Beating Heart, ceux-là mêmes qui nous avait emballés avec les aventures kenyanes de Saronde, ou encore avec la rencontre électronique entre Angelique Kidjo et Pablo Nouvelle ? Eh bien le duo de producteur à la tête du projet nous embarque dans une nouvelle expédition sonore du côté de la Tanzanie, à la rencontre d’un tout jeune artiste, Mike Song.

Et si le son ici est aux antipodes (presque) de ce à quoi nous avait habitués le label qui palpite — oui, avant d’aller plus loin, il faut ici préciser que toute douce est la Temptation de Mike Song, elle évolue dans un registre pop aux accents bieberesque, truffé de mbira et autres lamellophones tanzaniens — l’histoire est belle. Sur « Temptation », Mike Song parle de lui, de son parcours, de comment il a perdu son père à un âge jeune, beaucoup trop jeune, comment depuis il s’est battu pour essayer de s’en sortir, battu pour pouvoir aider sa mère et sa jeune sœur, battu contre la renonciation…

Et puis il y a ce moment, où, âgé de 17 ans, alors qu’il était sans domicile, qu’il errait dans les rues de Dar Es Salam, et qu’il voit une publicité pour un atelier musical à Zanzibar, ce moment où il décide d’économiser tant bien que mal un peu d’argent pour s’y rendre, ce moment où, une fois débarqué à Zanzibar, une fois débarqué dans l’atelier de production musicale, il rencontre Saronde et les équipes de Beating Heart… Et puis, et puis, il y a ce « Temptation » qui raconte tout ça.

Mike Song – “Temptation” :

Si vous avez apprécié le contenu de cet article sur « Temptation » le dernier titre de l’artiste tanzanien Mike Song, n’hésitez pas à visiter notre page facebook et a y réagir, et pourquoi pas même nous encourager d’une petite mention « j’aime »

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.