Songhoy Blues, le son malien

Le groupe Songhoy blues, est une des révélations du projet, entrepris par Damon Albarn (Blur, Gorillaz…) et Brian Eno, intitulé Maison des Jeunes, du nom du célèbre centre culturel et associatif, à Bamako ; Songhoy Blues y avait enregistré le remarquable titre “Soubour” avec Nick Zinner, le guitariste du groupe de rock américains, Yeah Yeah Yeahs.

Aujourd’hui, et toujours en compagnie de Nick Zinner, cette fois-ci à la production, ils reviennent nous présenter le titre “Al Hassidi Terei”, prémisse de leurs futur album Music In Exile, qui normalement sortira le 23 février prochain, sur le label londonien Transgressive Records.

Le nom Music In Exile, n’est pas anodin, il fait référence à l’histoire des membres du groupe, originaires de Gao et de Tombouctou, villes situés au nord du Mali, qu’ils ont du fuir, en raison de l’attaque, puis l’invasion de toute une partie du territoire malien, par une coalition de groupuscules terroristes (AQMI, MNLA, MUJAO, Ansar Ed-Dine, HCUA…).

Mais revenons à la musique, et à ce titre fabuleux “Al Hassidi Terei”, qui réussi à allier, tradition malienne, blues du désert, rock mandingue, et un coté pop britannique, que l’on pourrait presque qualifier de Swinging Bamako, le tout saupoudré, il n’y qu’a voir la photographie du clip, de touches afro-psychédélique. On peut d’ailleurs, voir dans ce clip, mettant en scène les membres du groupe sur fonds en pagne aux motifs colorés, un écho au travail du maintenant légendaire photographe malien Malick Sidibé.

Dans tous les cas, les membres de Songhoy Blues, démontrent que la culture malienne n’est ni morte, ni figé dans la répétition du passé, mais que, sans oublier ses racines, elle arrive à se renouveler, à se moderniser, et à briller plus que jamais.

 

“Al Hassidi Terei” – Songhoy Blues :

 

 

Si vous avez appréciez le contenu de cet article sur «Al Hassidi Terai» le nouveau titre de Songhoy Blues, n’hésitez pas à visiter notre page facebook et a y réagir, et pourquoi pas même nous encourager d’une petite mention « j’aime ».

2 thoughts on “Songhoy Blues, le son malien

Laisser un commentaire