Santana, Notini, et Galter, trois hommes et un album miraculeux : Milagres

Si le gouvernement brésilien actuel est nostalgique de la dictature, alors les artistes l’opposeront avec les mêmes armes qu’alors. Et dans l’arsenal de l’art contestataire au Brésil on trouve un album qui a fait scandale en son temps, un disque sans paroles, car celles-ci ont été censurées à sa sortie en 1973, ce genre d’album dont on peut dire qu’ils sont des monuments un disque génial, incisif, et miraculeux… Milagre dos peixes, le miracle des poissons, de Milton Nascimento (un artiste qui est toujours actif, il vient d’ailleurs de publier un très joli EP, Existe Amor, au côté de Criolo, on vous mettra le lien ci-dessous).

Et c’est cet album, ce miracle des poissons, que l’artiste afro-brésilien Tiganá Santana, si vous ne le connaissez pas… précipitez vous sur n’importe lequel de ces album, et surtout son dernier, Vida Código (oui, on vous mettra le lien en dessous, aussi), c’est un poète à la voix grave qui saute du portugais au français, de l’espagnol au kikongu… et surtout arrive à suspendre le temps à chacun de ses mots… monumental ? Probablement, en tout cas on peut au moins dire, à mi-chemin entre Milton et Pierre, Pierre Akendengue ! Mais nous nous sommes là écarté de notre sujet, de nos poissons ! C’est donc cet album lourd de sens que Tiganá Santana, entouré de deux acolytes de qualité, les Suédois Sebastian Notini, et Ldson Galter, a décidé de reprendre et d’opposer au fascisme montant des autorités brésiliennes… et cette fois-ci il n’y aura personne pour censurer les paroles de ce disque !

Les guitares s’agitent, inconfortables et mécontentes, le cuivre du saxophone vibre de toute sa chaleur, les percussions s’affairent dans le fond, tricotant la trame aquatique où viendra s’accrocher la voix pénétrante du maître de cérémonie…

Après l’avoir produit plusieurs fois sur scène, Tiganá Santana dévoile enfin sur album ces Milagres étranges, doux par la sonorité, dérangeant aussi parfois, et terriblement puissant par la portée… un disque à l’image de notre époque, à la fois feutrée et violente.

Tiganá Santana, Sebastian Notini, Ldson – Milagres :

Milton Nascimento & Criolo – Existe Amor :

Tiganá Santana – Vida Código :

Si vous avez apprécié le contenu de cet article sur « Milagres » le dernier album de l’artiste brésilien Tiganá Santana, n’hésitez pas à visiter notre page facebook et a y réagir, et pourquoi pas même nous encourager d’une petite mention « j’aime ».

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.