Mark Question, la grandeur du hip-hop namibien

Souvent lorsque l’on parle de hip-hop en Afrique australe on se laisse aveugler par la très prolifique scène sud-africaine, alors certes il ne faudrait pas non plus tomber dans un genre de snobisme qui tendrait à ignorer cette dernière, puisque structurée et organisée, mais arrêtons-nous un instant de baver devant ces Cassper Nyovest, L-Tido, et autres Sipho the Gift, et allons voir ce qu’il se passe de l’autre coté du désert, chez leur plus modeste voisin du nord, en Namibie.

Car si la scène hip-hop namibienne est certes plus réduite, et jouit de moyens plus raisonnables, elle n’en dénote pas pour autant en qualité ! C’est ce que nous prouve, en tout cas à presque chacune de leurs parutions, les membres du groupe Black Vulcanite, et aujourd’hui le signataire de la démonstration du jour, c’est Mark Mushiva aka Mark Question, l’un des membres fondateurs du groupe.

Sur son dernier titre « The Art of Dying », Mark Question brille. Il nous fait replonger dans un hip-hop de puriste qui n’aurait rien à envier à un Nas ou un Jay-Z, en délivrant des lyrics profonds sur le beat concocté par Gramatik, le tout avec un enrobage fait de sample de Led Zeppelin et de référence à l’esthétique du hip-hop japonais, et à la guerre d’indépendance qui a opposé la Namibie et l’Afrique du Sud (la Namibie n’est indépendante que depuis 1990).

Grandiose !! Probablement l’un des meilleurs titres hip-hop de ce début d’année 2016.

 

Mark Question – “The Art of Dying (War & Hip-Hop)” :

 

Si vous avez apprécié le contenu de cet article sur « The Art of Dying (War & Hip-hop) » le dernier titre du chanteur namibien Mark Question, n’hésitez pas à visiter notre page facebook et a y réagir, et pourquoi pas même nous encourager d’une petite mention « j’aime ».

 

2 réflexions au sujet de “Mark Question, la grandeur du hip-hop namibien”

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.