Los Gaiteros de San Jacinto rend hommage à un père de la cumbia

De nos jours, on entend de la cumbia, cette musique sud-américaine au balancement rythmique irrésistible, un peu partout, de Bogota, à Paris, en passant par New York et (mettez ici la ville qui vous fera plaisir !), et surtout à toutes les sauces, dont certaines même au goût douteux ! C’est pour cela que les Los Gaiteros de San Jacinto, l’un des plus anciens orchestres de cumbia colombienne, qui distille sa mixture de rythmes indigènes, espagnols, et afro-colombiens depuis les années 40, est retourné en studio pour enregistrer Toño García : El último cacique, un disque en forme d’hommage à l’un de ses membres et légendes vivantes de la cumbia, le flûtiste Manuel Antonio « Toño » García.

Et de flûte… il en est question ici ! Sur les quelque 18 titres de ce riche disque qui vient de sortir sur le label colombien Llorona Records, on est assailli par la vibration entêtante de la flûte traditionnelle colombienne, la gaita, celle-là même qui a donné son nom au groupe. Sur presque chacun des titres le son de la flûte résonne, tremble, vibre, s’envole au côté des exclamations des chanteurs, se joue des maracas, file se glisser entre les heurts chaloupés des tambours et des llamadors.

Avec Toño García : El último cacique, les Los Gaiteros de San Jacinto nous font remonter le temps jusqu’aux origines du son cumbia, avant que Diplo ne le noie dans la tropical bass, et nous rappelle qu’en 2007, l’orchestre ne l’avait pas volé son grammy awards.

Los Gaiteros de San Jacinto – Toño García: El último cacique :

Si vous avez apprécié le contenu de cet article sur « Toño García: El último cacique » le dernier disque des colombiens de Los Gaiteros de San Jacinto, n’hésitez pas à visiter notre page facebook et a y réagir, et pourquoi pas même nous encourager d’une petite mention « j’aime ».

3 réflexions au sujet de “Los Gaiteros de San Jacinto rend hommage à un père de la cumbia”

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.