L’instant vinyle : 45. “Casamance” de Kibwe

Bienvenue dans ce nouvel épisode de notre série « L’instant vinyle », cette rubrique dédiée aux pépites du passé, où nous dépoussiérons et partageons avec vous des disques de notre collection. Et pour ce quarante cinquième opus, nous quittons la Guinée (cf. l’instant vinyle n° 44), pour nous rendre en RDC, à la rencontre d’un disque un peu particulier de Kibwe.

Ce disque de Kibwe qui nous intéresse aujourd’hui est un peu mystérieux, et peut, à de nombreux égards, nous tromper sur sa provenance géographique !

Le premier contact avec ce disque (et d’ailleurs avec tous les disques en fait !) c’est sa pochette, sobre et équilibrée, elle montre un collage de la photo du chanteur, sur fond de peinture d’un paysage africain un peu cliché, avec l’inscription « Casamance », le titre de l’album, émergeant d’herbes peintes au premier plan. Casamance, cette mention à la région du sud-ouest de Sénégal, et dont la position géographique un peu coupée du reste du pays par la Gambie l’a rendu célèbre pour ses velléités indépendantistes et les nombreux soubresauts armés qui jonchent son histoire, pourrait nous laisser penser que cet album est le fait d’un artiste sénégalais.

Mais en observant un peu plus en détail le dos de la pochette de ce disque, on se rend rapidement compte que le line-up affiché est largement dominé par des noms congolais, et pas des moindres d’ailleurs, car on note tout de même qui si la musique et les paroles sont le fait de Kibwe, les arrangements, le « savoir-faire », et la guitare rythmique sont signés par le célèbre Lokassa Ya M’Bongo, tandis que la guitare solo est tenue par Dally Kimoko. Voilà donc un disque de musique congolaise.

Eh bien oui, Kibwe est congolais, et les noms des artistes cités précédemment (on peut d’ailleurs ajouter la basse de Remy Sah’lomon) le sont également, mais en étudiant un peu plus ce line-up on se rend compte aussi que les claviers sont confiés à l’artiste cap-verdien Manu Lima, ou que la batterie est tenue de main de maitre par le Béninois Arsène Koundé. Ce Casamance semble donc bien être un projet bien plus panafricain qu’il n’y parait au premier abord !

Vous me direz nous ne nous sommes intéressés ici qu’à la couche extérieure du disque, et que seule la musique compte ! Certes, mais la musique dans ce cas est tout aussi métissé que la pochette, on y trouve bien évidemment des boucles de guitares habilement pincées, qui rappelle sans hésiter les mélopées du soukous congolais, mais aussi de fortes bases de reggae, à mi-chemin entre Alpha Blondy et Toure Kounda, qui nous font replonger dans l’Afrique de l’Ouest, le tout bordé par moments de légers accents zouk dans certains rythmes et chœurs.

 

Kibwe – Casamance :

Tracklist :
1. La Nuit Des Noces
2. Lolo Ilunga
3. Partout Chez Moi
4. Casamance
5. Banza Mande
6. Kinzilo

 

Si vous avez apprécié le contenu de cet article sur Casamance de Kibwe, notre instant vinyle de la semaine, n’hésitez pas à visiter notre page facebook et a y réagir, et pourquoi pas même nous encourager d’une petite mention « j’aime ».

 

1 réflexion au sujet de “L’instant vinyle : 45. “Casamance” de Kibwe

Laisser un commentaire