L’instant vinyle : 35. “Owende” de Pierre Akendengue

Bienvenue dans ce nouvel épisode de notre série « L’instant vinyle », cette rubrique dédiée aux pépites du passé, où nous dépoussiérons et partageons avec vous des disques de notre collection. Et pour ce trente-cinquième opus, nous quittons la Zambie (cf. l’instant vinyle n° 34), pour prendre la direction du Gabon, avec Pierre Akendengue et son album Owende.

Si vous cherchez des informations sur Pierre Akendengue, vous lirez probablement ici, et là, « poète gabonais », « allie les sonorités de l’Afrique profonde à celle de l’occident », « fait se rencontrer le likembe et la contrebasse »… et tout un tas d’autres choses, tout aussi vrai, sur sa biographie, sa jeunesse entre le Gabon et la France, son premier disque réalisé en 1974 avec Pierre Barouh (et qui reste encore aujourd’hui une œuvre majeure tant dans l’histoire de la musique africaine, que dans celle de la musique occidentale), sa vision poétique du monde ; vision poétique et apaisée, certes, mais qui ne manque pas non plus de piquant lorsqu’il s’agit de dénoncer les autocraties, les mentalités petites bourgeoises, et tous les autres fléaux qui veulent freiner l’émancipation des hommes.

De fines analyses sociologiques et philosophiques, que Pierre Akendengue habille de mots raffinés, étayés par de subtiles métaphores, mais aussi de musiques de qualités et de mélodies soignées, et surtout affranchit de toutes normes, libérées des conventions et des usages ; car s’il puise son inspiration dans son africanité née dans les forêts profondes du Gabon, dans le jazz débridé d’Amérique, dans la chanson et la littérature française… il est surtout, et avant tout, un visionnaire, distillant ses émotions avec une modernité folle. Prenez par exemple cet album qui nous occupe ici, Owende, publié en 1979 sur le label français Le Chant du Monde, avec ses parties chantées, ses parties parlées, slammées dirait on aujourd’hui, ce fin équilibre entre mélodies et répétitions lancinantes… si vous le ressortez maintenant, sans en changer une note, sans en changer la moindre ligne, il n’en restera pas moins une claque d’avant-gardisme à l’industrie musicale de ce début de 21e siècle (ce qui cela dit en passant ne serait peut-être pas un mal).

 

Pierre Akendengue – Owende :

Tracklist :
1. Ntin’oba
2. Battez des Mains
3. Osoto
4. Anome Anomie
5. Bineng
6. My’ Be Kalwa
7. Apolongo
8. Intyaye S’arende
9. Owende

 

Si vous avez apprécié le contenu de cet article sur Owende de Pierre Akendengue, notre instant vinyle de la semaine, n’hésitez pas à visiter notre page facebook et a y réagir, et pourquoi pas même nous encourager d’une petite mention « j’aime ».

 

2 réflexions au sujet de “L’instant vinyle : 35. “Owende” de Pierre Akendengue

Laisser un commentaire