L’instant vinyle : 36. “Dede Delphine” de Ange Linaud

Bienvenue dans ce nouvel épisode de notre série « L’instant vinyle », cette rubrique dédiée aux pépites du passé, où nous dépoussiérons et partageons avec vous des disques de notre collection. Et pour ce trente-sixième opus, nous quittons le Gabon (cf. l’instant vinyle n° 35), pour prendre la direction du Congo-Brazza voisin, et nous intéresser au disque Dede Delphine de Ange Linaud.

Ange Linaud, le grand Ange Linaud, il fait partie de cette génération de musiciens congolais autodidacte qui, dès les années 60, ont su travailler cette formidable matière sonore qu’est la rumba congolaise, afin de la façonner à leurs images et de laisser leurs empreintes… malheureusement pas à tout jamais, car dans le cas qui nous intéresse ici, celui d’Ange Linaud, son nom a été quelque peu oublié, et l’artiste a succombé à la maladie, le 5 novembre 1999, dans une presque indifférence.

Pourtant son parcours musical fut couronné de succès, après avoir dirigé l’orchestre Super Boboto, il a participé à de nombreuses entreprises, dont le Ballet National de la Jeunesse, ou l’Union des Musiciens congolais ; il fut aussi aperçu au côté des Bantous et de plusieurs autres de ses contemporains des deux rives du fleuve (Congo et RDC sont, au niveau de leurs capitales, seulement séparées par le fleuve Congo), dont un certain Sam Mangwana, ou, sur notre album du jour, Dede Delphine, Nyboma, Bopol Mansiamina, ou encore le Béninois Sagbohan Danialou.

D’ailleurs ce disque, parlons-en ! Il est sorti sur le label Papa Disco, et a été enregistré très probablement en Cote d’Ivoire, au tout début des années 80 (certainement entre 80 et 83), et on y retrouve tout ce qui fait la saveur de la musique de Ange Linaud, c’est-à-dire des chansons d’amour raffinées sur des rythmes de rumba congolaise plus ou moins entrainants. À noter tout de même que dans toute cette douce chaleur afro-latinisante se cache une petite pépite : « M’attend-elle ? », taillée comme une chanson de variétés francophone de qualité, elle prend pourtant une tournure jazzy et funky grâce à une basse, au groove obsédant, mise en avant durant tout le titre.

 

Ange Linaud – Dede Delphine :

Tracklist :
A1 Suzi Nako Funda Yo
A2 M’attend elle ?
B1 Point Carre
B2 Suzi Nako Funda Yo

 

Si vous avez apprécié le contenu de cet article sur Dede Delphine de Ange Linaud, notre instant vinyle de la semaine, n’hésitez pas à visiter notre page facebook et a y réagir, et pourquoi pas même nous encourager d’une petite mention « j’aime ».

 

1 réflexion au sujet de “L’instant vinyle : 36. “Dede Delphine” de Ange Linaud

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.