L’instant vinyle : 28. “En amour y a pas de calcul” de Tabu Ley Rochereau

Bienvenue dans ce nouvel épisode de notre série « L’instant vinyle », cette rubrique dédiée aux pépites du passé, où nous dépoussiérons et partageons avec vous des disques de notre collection. Et pour ce vingt-huitième opus, nous quittons le Maroc (cf. l’instant vinyle n° 27), pour nous diriger vers la RDC, et nous intéresser aux à l’album En amour y a pas de calcul du grand Tabu Ley Rochereau.

Si aujourd’hui les plus jeunes connaissent peut être mieux les chansons de son fils, le rappeur français Youssoupha, Tabu Ley Rochereau a été l’un des grands modernisateurs de la rumba, un pionnier du soukous et a régné pendant près de 50 ans sur la scène congolaise. Il est l’un des plus grands et prolifiques musiciens que l’Afrique ait portés.

L’anecdote dit que Pascal-Emmanuel Sinamoyi Tabu Ley, dit Tabu Ley, doit son célèbre surnom de Rochereau a ses camarades de classe, qui l’ont affublé de ce pseudonyme après qui l’eut donné une bonne réponse au sujet du militaire français Pierre Philippe Denfert-Rochereau.

Ce qui est moins anecdotique c’est sa brillante carrière, débutée dans les années 50 aux côtés du mythique Grand Kallé (mais si, vous connaissez forcement le titre « Independance Cha Cha »), avant de fondé, en 1963, l’African Fiesta avec le guitariste Dr. Nico, mais les dissensions entre les deux hommes mirent assez rapidement fin à l’aventure. C’est à ce moment, en 1965, que Tabu Ley partit de son côté fonder l’Orchestre Afrisa International, orchestre avec lequel il a joué pratiquement toute sa carrière ; et qui fut le point de départ de beaucoup d’autres artistes, je pense notamment au chanteur Sam Mangwana, au guitariste Lokassa Ya M’Pongo, ou encore la diva M’bilia Bel ; lors d’une tournée allemande, Tabu Ley jouera même à Hamburg avec un groupe encore inconnu alors, les Beatles.

Le son de l’Afrisa c’est, bien évidemment, la rumba, le soukouss, et l’afro-cubain, mais Tabu Ley Rochereau étant un grand amateur de rock et de soul américaine, il n’hésitera pas à insuffler une bonne dose de cette énergie d’outre-Atlantique à ses œuvres. Une influence pop que l’on ressent bien à l’écoute de notre disque du jour, le très dynamique En amour y a pas de calcul, qui est sorti en 1982 sur Genidia, un label fondé par Tabu Ley lui-même.

 

Seigneur Ley Rochereau – En amour y a pas de calcul :

Tracklist:
1. En amour pas de calcul
2. Mavwela
3. Lisanga bambanda
4. Masi mango

 

Si vous avez apprécié le contenu de cet article sur « En amour y a pas de calcul » de Tabu Ley Rochereau, notre instant vinyle de la semaine, n’hésitez pas à visiter notre page facebook et a y réagir, et pourquoi pas même nous encourager d’une petite mention « j’aime ».

 

1 réflexion au sujet de “L’instant vinyle : 28. “En amour y a pas de calcul” de Tabu Ley Rochereau

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.