Le Top des Titres de 2015

Une nouvelle année s’achève, et on peut dire qu’elle fut riche en découvertes, en sensations, en émotions… etc… Enfin, trêve de discours sentimentaliste, on a essayé de sélectionner pour vous le meilleur des titres de cette année, ceux qui nous ont fait danser, ceux qui nous ont estomaqués, ceux qui nous ont faits trippés, ceux qui nous ont apaisés…. enfin les 20 meilleurs titres !

L’ordre dans lequel vient les titres est tout à fait aléatoire, et ne représentent pas du tout un ordre de préférence, la tache de sélectionner 20 titres parmi les centaines que nous avons abordés ensemble cette année sur djolo.net était déjà bien assez ardu pour ne pas s’ajouter en plus la difficulté de les classer par la suite !

Voici sous la forme d’une unique playlist YouTube (cliquez sur les flèches sous la vidéo pour passer d’un titre à l’autre) notre sélection du Top 20 des Titres qui ont fait 2015 (n’hésitez pas à aller consulter nos articles sur les artistes qui vous intéresse, à liker et partager ce top sur les réseaux sociaux, à ajouter ses titres sur vos playlist et surtout à acheter les disques qui vous intéresse, à soutenir les artistes sur internet comme pendant les concerts ! Et si vous ne retrouvez pas votre titre préféré ici, indiquez-le-nous dans les commentaires !).

 

Aero Manyelo “Tshunga” (Afrique du Sud) : Avec des beats incisifs, et un son redoutable, le jeune prodige de la house des townships d’Afrique du Sud, Aero Manyelo, est parti cette année à la conquête du monde, et nous a plus que séduits avec son excellent titre « Tshunga » !

Roden Y “Ndeku” (Ouganda) : Accompagné par la belle Sheeba, le jeune artiste ougandais Roden Y nous a gratifiés cette année d’un exquis mélange d’afropop et de dancehall à la sauce ougandaise, avec son titre jovial et festif, « Ndeku » !!
Azizaa “Black Magic Woman” (Ghana) : Divinité sombre et inquiétante, Azizaa nous a envoutés avec la soul teintée d’électronique et d’ancienne magie ghanéenne de son titre « Black Magic Woman »

Fantasma ft. Moonchild « Shangrila » (Afrique du Sud) : Pour ce titre, le groupe « all-stars » d’Afrique du Sud, Fantasma, s’est adjoint les services la chanteuse Moonchild Sanelly. Choix judicieux, car sa pop, tant sucrée qu’ésotérique, s’accorde à merveille dans ce joli bordel, où se croisent machinerie électronique, guitares dansantes et groovantes, flow acerbe de Spoek Mathambo, dans une explosion de couleurs et de psychédélisme presque enfantin.

Aina More « Girls Killing It » (UK/Nigeria) : L’Angleterre a une nouvelle femme forte, et elle est nigériane, et bien plus cool que ce que tout le royaume a pu connaitre par le passé ! Artiste au féminisme exacerbé, Aina More nous a conquis avec son titre « Girls Killing It » !

Sauti Sol « Shake Yo Bum Bum » (Kenya) : Incontournable ! Le groupe kényan Sauti Sol a su en à peine quelques années s’imposer comme l’un des groupes majeurs d’Afrique de l’Est. Leur musique, efficace et mutante, a pris plusieurs chemins, de l’electro la plus hype quand il était produit par Spoek Mathambo, au folk le plus doux, en passant par des pépites d’afropop ou de dancehall qui font danser le monde entier ; de Obama, à la rédaction de djolo.net !

Syssi Mananga « Juste un peu… » (Congo Brazza) : Juste un peu de douceur, c’est ce que nous a offert la délicieuse artiste congolaise Syssi Mananga en mêlant les rythmes de la rumba, et ceux du kizomba sur son titre « Juste un peu… ».

K.O ft. Nandi Ngoma « Skhanda Love » (Afrique du Sud) : Ce titre, « Skhanda Love » sonne comme un de ces bons vieux titres de RnB bien sirupeux des années 90… et même si les plus thug d’entre nous vont faire genre que ce n’est pas pour eux, qu’eux ils ne sont que dans le hardcore, on sait bien qu’au fond de nous on kiff tous ça !!

Korede Bello ft. Tiwa Savage “Romantic” (Nigeria) : Korede Bello s’offre une ballade « Romantic » à Londres, en compagnie de la belle et célèbre diva nigériane (et autre signature du label Mavin) Tiwa Savage, et nous offre ainsi un instant délicieux !!

Baba Commandant « Djanfa » (Burkina) : N’goni à la main, et look de punk dozo, le Burkinabé Baba Commandant fuse de toute part, imposant une musique mandingue animée, comme le peuple du Burkina, par une irrépressible envie de liberté.

Mani Bella « Stop » (Cameroun) : C’est dur de rebondir après avoir signé un succès mondial — on voit l’Ougandais Eddy Kenzo qui peine à retrouver sa place après le succès de « Sitia Loss » — et pourtant après le succès du très dansant « Pala Pala », la nouvelle reine du bikutsi camerounais Mani Bella a réussi à se réinventer avec un titre conscient, « Stop » !

Cherrie Hersie “Tabanja” (Somalie/Suède) : Sur une instrumentale lourde, intense et lente contrastant avec sa voix aérienne, Cherrie Hersi délivre un message grave décrivant la spirale infernale dans laquelle notre monde a basculé.

Loony Johnson “Vai Vai” (Cap-Vert) : Muito bom ! L’afrozouk lusophone se porte très bien et l’artiste cap-verdien Loony Johnson continu de distiller son miel, issu du croisement du zouk, du kizomba et d’une pointe d’afrohouse.

Somi “Ginger Me Slowly” (Rwanda) : « Ginger Me Slowly » c’est une chanson d’amour, en forme d’écrin jazzy parfait pour pouvoir accueillir toute la douceur et la subtilité de la voix de Somi ; qui de toute évidence est en train de se distinguer comme l’une des plus grandes chanteuses de jazz de ce début de 21e siècle.

Okzharp ft. Manthe « Dear Ribane » (Afrique du Sud) : Le producteur de Durban Okzharp, récemment signé sur le célèbre label anglais Hyperdub, s’efforce de limiter sa musique à son essentiel, sa force vitale, n’hésitant pas à jouer avec les silences autant qu’avec le tranchant des beats.

Jovi « Zélé » (Cameroun) : « Zele » un titre qui derrière l’hommage à la star du bikutsi des années 90 Zélé le Bombardier et son pédalement, dresse, sans concession, une critique sociale et politique d’un Cameroun cisaillé par la galère et par les attaques lâches de Boko Haram, sur fond de rap âpre tressaillant sous les coups d’un beat monstrueux.

The Prophecy « Nou Pou Sirmonte » (Maurice) : Leçon du jour : Ne jamais sous-estimer la portée d’une voix grave un peu éraillée, et l’efficacité d’un rythme reggae, ou plutôt devrais-je dire seggae (mélange de séga et de reggae) car cette leçon nous vient de l’artiste mauricien The Prophecy !

Meloh ft Gen AP “Soul Riddim” (Lesotho) : Simple. Efficace. Que dire de plus ? Dans une symbiose de hip-hop et de ragga, la MC originaire du Lesotho, Meloh, ouvre une réflexion sur l’identité africaine, et la mercantilisation du business musical.

Vanessa Mdee “Never Ever” (Tanzanie) : Superstar tanzanienne, Vanessa Mdee fait couler son miel à la saveur de RnB et de bongo flava, tout du long des 3:45 du titre « Never Ever » !!

Gaël Faye « Paris Métèque » (France/Rwanda) : Solicité par le Forum des Images de Paris, le chanteur franco-rwandais Gaël Faye délivre un très beau texte pour honorer un Paris à son image, un « Paris Meteque ».

 

ALLEZ VOIR NOS AUTRES TOPS DE L’ANNÉE 2015 !!

Top des Caraibes de 2015 Djolo Top des Clips de 2015 Djolo Top des Albums et EP de 2015

Si vous avez apprécié notre Top des Titres de 2015, n’hésitez pas à visiter notre page facebook et a y réagir, et pourquoi pas même nous encourager d’une petite mention « j’aime ».

 

2 thoughts on “Le Top des Titres de 2015

Laisser un commentaire