La Cover : Just A Band rend hommage aux victimes de tortures

Qu’elle soit fidèle, de qualité, décalée, amusante, tordue, surpassant l’original, professionnelle ou amatrice, on s’intéresse, tous les mardis, aux reprises dans toutes ses formes ; et, aujourd’hui, on s’intéresse à un titre kényans, repris par Just a Band.

Il n’y a pas si longtemp le groupe kényan Just A Band apparaissait dans cette rubrique alors que le la jeune Mumbi Karanja reprenait leurs fameux “Probably For Lovers”, aujourd’hui il passe de l’autre coté de la barrière avec leur titre “Matatizo”, réinterprétation de la chanson “Matatizo Nimeyazoea” de Issa Juma, l’ancien chanteur du groupe tanzano-kenyan Les Wanyika.

Si le titre original s’accordait autours d’un message, celui qu’avec l’aide d’autrui aucun problème n’est insurmontable, la version de Just A Band adapte le texte original en un hommage, bien sur à Issa Juma, mais aussi à toutes les victimes du Nyayo House, immeuble de Nairobi, dont les geôles souterraines ont servis de centre névralgiques à la pratique de la torture et aux arrestations arbitraires, durant tout le règne de Daniel arap Moi (1978-2002). Le clip met en scène un prisonnier en train de subir des tortures dont la violence contraste avec la subtil alchimie de la musique ; et si la vidéo ne révèle pas clairement ce qu’il advient du prisonnier, elle ouvre la réflexion sur le passé du Kenya, et d’une manière plus universelle, sur la torture.

A savoir que le compositeur de cette chanson, Issa Juma, a lui aussi connu, pendant quelques mois, les geôles de Moi ; une épreuve dont il n’est pas sorti indemne, son état de santé a depuis lentement décliné, jusqu’à sa mort au début des années 90.

Just A Band – “Matatizo” :

Issa Juma – “Matatizo Nimeyazoea” :

Si vous avez apprécié cette Cover du Mardi sur « Matatizo » de Just A Band, n’hésitez pas à visiter notre page facebook et a y réagir, et pourquoi pas même nous encourager d’une petite mention « j’aime ».

1 réflexion au sujet de “La Cover : Just A Band rend hommage aux victimes de tortures

Laisser un commentaire