DJ Lag et OKZharp nous ouvrent les portes des Steam Rooms de Durban

De nos jours, les ondes du monde entier sont inondées de gqom sud-africain, ce nouveau genre (bon peut-être plus si nouveau !) d’house minimaliste et impulsive qui a su bousculer les frontières et absorber dans son tourbillon tout un tas d’artiste et de genre différent, du hip-hop de Sho Madjozi, à l’afrobeat d’artistes nigérians comme Patoranking, ou Mr. Real. Certes. Mais les pionniers du genre, les petites mains qui, dans les boites underground de Durban, ont accouché ce beat devenu référence, ont bien l’intention de garder la main dessus, et de faire respecter leurs droits parentaux ! Ainsi, on apprend que deux légendes du milieu, DJ Lag de Durban, et son compatriote OKZharp, qui lui est allé coulé des jours heureux du côté de la maison Hyperdub à Londres, ont décidé de s’associer sur un petit EP qui repart aux sources du genre, dans ces fameux clubs de Durban, les Steam Rooms !

Pas de chichis sur ce Steam Rooms EP, les deux hommes qui ont l’habitude de collaborer ensemble depuis 2012 — ou en tout cas quand OKZharp fait faux bond à son autre célèbre partenaire, Manthe Ribane — ne perdent pas de temps et vont droit à l’essentiel. Un beat brut et incisif, qui vient donner la mesure à un enrobage, lui-même déjà un peu aigre, fait d’un entrelacs de synthé râpeux, et de basses acides ! Frissons !

Et même si on aimerait présenter ce nouvel EP comme une œuvre de puriste, un nouveau protestantisme du gqom, il faut bien avouer que dans le fracas brumeux de Durban, on sent aussi poindre de temps à autres les influences des années britanniques de OKZharp… mais, à vrai dire ces pointes d’underground british glané dans les garages des bords de la Tamise ne sont si pas déplaisantes !

DJ Lag et OKZharp – Steam Rooms :

Si vous avez apprécié le contenu de cet article sur « Steam Rooms» le dernier EP des artistes sud-africains DJ Lag et OKZharp, n’hésitez pas à visiter notre page facebook et a y réagir, et pourquoi pas même nous encourager d’une petite mention « j’aime ».

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.