Meloh, la MC sotho raconte le mercantilisme et le sexisme

La rappeuse originaire du Lesotho, Meloh, dévoile les images de son dernier clip, « Soul Riddim » ; un titre qui appelle à la réflexion sur la commercialisation et l’image des artistes féminines. Pour ce vibrant appel aux forces vives du continent, à qui elle conjure de ne pas céder leurs identités d’Africains, au profit de l’image d’une société globalisée, ou la singularité n’aurait plus sa place, ou pour quelque autres simulacres de modernité, qui ne sont en réalité que pièges mercantiles, Meloh s’associe avec un autre artiste de Maseru, Gen AP, qui apporte à « Soul Riddim » sa touche ragga.

Ce premier clip signé par l’artiste sur son label RaggaVybz Music, se dote d’un clip de qualité, réalisé par le talentueux photographe et réalisateur sotho, Hlompho Letsielo, malheureusement décédé en mai (en plus de son travail dans l’industrie musicale, il était également un talentueux artiste, et un photojournaliste accompli).

Les amateurs de mode, et autres fashionistas auront constaté le raffinement des vêtements que l’on aperçoit dans le clip, avec notamment la présence d’accessoires de la marque sud-africaine Babatunde ; c’est le magasin de Maseru, Bonono Merchants, qui a endossé le rôle de costumier.

 

Meloh ft. Gen AP – “Soul Riddim” :

 

Si vous avez apprécié le contenu de cet article sur « Soul Riddim » le titre de la rappeuse sotho Meloh, n’hésitez pas à visiter notre page facebook et a y réagir, et pourquoi pas même nous encourager d’une petite mention « j’aime ».

 

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.