Lava La Rue ou le queer et étrange vol du Butter-Fly

Bien plus qu’une nouvelle sensation qui va faire quelques bruissements quelques mois puis disparaître dans la nuit, depuis deux ans maintenant la toute jeune artiste britannique Lava La Rue s’emploie à gommer les contours des cases où l’on serait tenté de la ranger, et crée sa propre voie qui s’affranchit des codes de la musique, mais aussi de ceux du genre. Comment pourrait-on essayer de définir sa musique d’ailleurs… même s’il n’a pas manqué de nous gratifier de live enflammé, et d’EP bouillonnant, comme son dernier Butter-Fly, Lava La Rue reste difficile à saisir !

Pop qui fait des étincelles dance, expérimentations rnb vaporeuses, hip-hop queer et non binaire, cis-new-wave sensuelle, transition des Mods britanniques vers une future bass cosmique… oui, on pourrait lancer des mots comme ça… mais, la vérité, c’est que pour vraiment découvrir le vol du Butter-Fly, il faut se laisser attraper par Lava La Rue, et profiter du voyage sans trop se poser de questions. Enfin, de questions sur la forme de la musique, puisque sur le fond la jeune artiste Aiwa Laurel de son vrai nom, Ava Laurel quand elle est dans le collectif NiNE8, transporte quelques causes liées a son identité qu’elle se fait fort de défendre.

Noire, queer, trans, non-binaire, classe ouvrière, d’ascendance jamaïcaine, élevée par sa grand-mère, ou encore fashionista… voilà autant de caractère de Lava La Rue qu’elle porte fièrement sur son corps, dans sa musique et dans son cœur. Alors, comme on vous le disait, il ne vous reste plus qu’à vous accrocher à sa main black et queer, et de suivre, non pas la rivière, mais le papillon, et, oui de vous laisser aspirer dans le sillon de cet étrange et doux papillon, dans le sillon de Butter-Fly !

Lava La Rue – “Magpie” :

Lava La Rue – Butter-Fly :

Si vous avez apprécié le contenu de cet article sur « Butter-Fly » le dernier album de l’artiste britannique Lava La Rue, n’hésitez pas à visiter notre page facebook et a y réagir, et pourquoi pas même nous encourager d’une petite mention « j’aime ».

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.