Kabylie Minogue n’arrive pas à se sortir son Pyjama Bazaar de la tête

Lascif comme Kylie, chaud comme la Kabylie, le duo libano-algérien, mais surtout très parisien, Kabylie Minogue, dévoile un premier EP qui fout le bazar, et même un sacré Pyjama Bazaar ! Sur ce premier EP qui vient de paraître chez Mr Mahmoud Records — un label dont le joli nom laisse penser à un attar, une épicerie de quartier, dont on voit déjà les étagères se remplir de disques comme autant de bouteilles colorées de gazouz, de pâtes, de paquets de cigarettes, de semoule, et de précieux fruits secs — on découvre un son puissant qui dépasse le caractère amusant du nom du duo.

Dès les premières notes, on se laisse attraper par une house arab friendly qui distille ses notes acides sur fond de darboukas décomplexées. Chantés, scandés, parlés, les accents arabes s’envolent et se découpent sur les synthés. Ceux-là s’agitent, passent, dans de grands mouvements, de gauche à droite, puis de droite à gauche, emportant quelques bassins, et quelques épaules avec eux. Et, quelques notes de qanun plus loin, on rejoue déjà les scènes du film Human Traffic dans un cabaret d’Oran ou de Beirut ! Le son de ce Pyjama Bazaar invite les femmes des nuits algériennes, celle qui ont la voix durcit par la cigarette, et le cœur qui bat la mélancolie et la fête dans une rave party, le son de ce Pyjama Bazaar c’est une vague chaabi qui fait danser les clubs les plus branchés avec les mains tendues devant soi (à défaut de la vie) et une rotation des épaules, le son de ce Pyjama Bazaar c’est la captation électronique de la ronde entêtante d’un derviche tourneur qui nous ouvre la voie vers des transes nouvelles… et derrières les profonds remous électroniques, on sent aussi poindre les mélodies, les strass du disco, et la joie, cette joie qui a notamment fait le succès de la musique libanaise pendant des décennies, et celui des soirées du duo ces derniers mois !

Et puisqu’on parle du Liban, sachez que la totalité des bénéfices engrangés par cette sortie seront employé à aider à la reconstruction de Beyrouth… alors n’attendez plus enfilez votre Pyjama Bazaar et adoptez le duo Kabylie Minogue… et n’inversez pas les verbes !

Kabylie Minogue – Pyjama Bazaar :

Si vous avez apprécié le contenu de cet article sur « Pyjama Bazaar » le dernier Ep du duo libano-algérien Kabylie Minogue, n’hésitez pas à visiter notre page facebook et a y réagir, et pourquoi pas même nous encourager d’une petite mention « j’aime ».

1 réflexion au sujet de « Kabylie Minogue n’arrive pas à se sortir son Pyjama Bazaar de la tête »

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.