Habibi Funk nous initie au reggae libyen avec Ahmed Ben Ali

Après le sublime Mouasalat Ila Jacad El Ard de Issam Hajali, après la tempête de gnawa funk soulevée par les Marocains de Attarazat Addahabia & Faradjallah, le label Habibi Funk nous emmène dans une nouvelle contrée musicale bien différente en publiant Habibi Funk 012 : Subhana, un opus dédié à un illustre inconnu de la musique libyenne, Ahmed Ben Ali, et à sa façon très… libyenne de comprendre et d’interpréter le reggae !

Ahmed Ben Ali, natif de Benghazi, a toujours pratiqué la musique en dilettante, un hobby prenant qu’il a toujours conservé que ce soit en marge de ses études ou de son travail. Et c’est en 2008, sans grande prétention, que Ahmed, dans son petit home studio de Benghazi, décide d’enregistrer deux titres « Subhana », et « Damek Majeb », deux chansons, chantées en Libyen, et qui intègre à leur ossature reggae, entre cotcot et woyoyo, des éléments empruntés au chaabi local, le zamzamat !

Les deux titres de cette mouture très libyenne et arbi du reggae de Ben Ali, s’est retrouvé en ligne après qu’un ami du musicien lui ait créé un compte YouTube… bon un compte YouTube qui bien que remportant quelques succès auprès de la somme toute assez intimiste libyosphère, est resté inactif près de 11 ans après cet upload initial. Pourquoi ? Puisque Ahmed Ben Ali en avait perdu le code, tout simplement !

Aujourd’hui, avec la parution du court disque, les deux titres gonflés par deux versions instrumentales complémentaires, prévu pour la fin du mois de février, la passion, le hobby de Ahmed Ben Ali se voit récompenser par une reconnaissance, qui, certes, ne lui permettra peut-être pas, même sûrement pas, de tutoyer Damian Marley… mais nous initiera très certainement à cette douce manière de jouer le reggae à la libyenne !

Ahmed Ben Ali – Habibi Funk 012 : Subhana :

Si vous avez apprécié le contenu de cet article sur « Habibi Funk 012 : Subhana » le dernier album de l’artiste libyen Ahmed Ben Ali, n’hésitez pas à visiter notre page facebook et a y réagir, et pourquoi pas même nous encourager d’une petite mention « j’aime ».

1 réflexion au sujet de « Habibi Funk nous initie au reggae libyen avec Ahmed Ben Ali »

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.