Cumboto et jazz, l’univers sensible de Gabriel Chakarji

Direction le Venezuela, pour découvrir en musique ce monde, non cet univers sensible de cumboto, si finement décrit dans la littérature de Ramón Díaz Sánchez. Et si l’on va parler du Venezuela, autant vous prévenir qu’on va laisser ici les dictatures et les Américains, le peuple otage du parti et le peuple otage des grandes fortunes, et toutes autres considérations politiques. Ce bateau rapide dans lequel on embarque n’a pas pour but d’organiser un coup d’État, mais de nous faire découvrir ce grand carrefour des cultures qu’est le Venezuela ! Et quel vaisseau pour nous ouvrir la voie ! Dans son dernier titre, « No Me Convence », l’artiste et pianiste vénézuélien Gabriel Chakarji part avec brio explorer ce petit endroit qui surnage à la confluence d’un beat afro-vénézuélien venu de cumboto, et les vapeurs complexes du jazz, celui d’Europe, celui d’Amérique, celui des noirs, celui des blancs, et même celui des latinos !

Accompagné par la splendide et prodigue trompette d’Adam O’Farrill, par la session rythmique sérieusement burnée de Daniel Prim aux percus, et de Jongkuk Kim à la batterie, et par la contrebasse rondement bien guidée d’Edward Perez, Gabriel Chakarji déchaîne de tumultueuses passes de jazz, remonte le fleuve tortueux des rythmiques Afro-Vénézuéliennes jusqu’à sa source, et, surtout, nous délivre un morceau palpitant qui, sûrement, saura vous convaincre, « No Me Convence ».

Découvrez en plus du jazz afro-vénézuélien de Gabriel Chakarji avec son dernier album New Beginning qui vient de paraitre, et que vous pouvez retrouver ci dessous.

Gabriel Chakarji – “No Me Convence” :

Gabriel Chakarji – New Beginning :

Si vous avez apprécié le contenu de cet article sur « No Me Convence » le dernier titre de l’artiste vénézuélien Gabriel Chakarji, n’hésitez pas à visiter notre page facebook et a y réagir, et pourquoi pas même nous encourager d’une petite mention « j’aime ».

1 Comment

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.