Le Charles Owens Trio laisse parler le jazz de Cameron the Wise

Des oiseaux à deux têtes, mais qui ne sont pas des aigles, des mains invocatrices, des yeux en veux tu en voilà, des pentacles, et autres têtes de mort ailées… oui, il faut savoir les décrypter, mais ne vous arrêtez pas forcément à la complexité des symbolismes des pochettes… car, à la vérité, la musique qui se cache derrière cette mystique est beaucoup plus accessible qu’on peut le penser. Elle consiste en un simple trio, une basse, une batterie et un sax, celui de Charles Owens, qui donne son nom au Charles Owens Trio, vous voyez, rien de si complexe… Bon… pas complexe, dans le sens où, si vous cliquez sur play vous serez happé par la musique, mais elle ménage tout de même aux amateurs de technique, d’envolées jazzy, de solo endiablé, et de lignes rythmiques qui font hocher la tête avec un pincement de lèvres concerné, quelques frissons… presque ésotériques !

Faut dire que le Charles Owens Trio sait comment si prendre pour nous cueillir au vol avec le boom tchak boom chak effréné de la batterie de Devonne Harris, qui n’aurait pas à rougir de se présenter au Shrine de Lagos ! Faut dire que le Charles Owens Trio sait comment faire pour nous faire agiter la tête comme un gallinacé en crise d’épilepsie qui essaye de suivre la folle course de la basse de Andrew Randazzo ! Faut dire que le Charles Owens Trio sait comment faire pour nous arracher un « oh ouais ! » conquis par les tourbillons de notes cuivrées de Charles Owens… Oui, sur ces deux derniers singles, « If 6 was 9 » et « Cameron the Wise », qui tous deux annoncent le futur album du groupe, 10 Years, le Charles Owens Trio déploie une musique puissante, pulsatile qui fraie sans ménagement avec le jazz et l’afrobeat… de la bonne musique quoi !

Charles Owens Trio – “Cameron The Wise” :

Charles Owens Trio – “If 6 Was 9” :

Si vous avez apprécié le contenu de cet article sur « Cameron The Wise » et « If 6 Was 9 » les derniers titres du Charles Owens Trio, n’hésitez pas à visiter notre page facebook et a y réagir, et pourquoi pas même nous encourager d’une petite mention « j’aime ».

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.