Bo bay lanmen, gwo ka et électro pour Topium, Djenmbi et Klod Kiavué

Bonsoir (quand on nous dit de dire bonsoir, on dit bonsoir) ! Aujourd’hui, on s’intéresse au duo canadien Topium, né de la rencontre entre le multi-instrumentiste Jérôme Dupuis-Cloutier et le batteur et producteur Jonathan Gagné, et à leur dernier projet qui a conduit leurs pas et leurs machines jusqu’à une petite île des Caraïbes, la Guadeloupe, pour une résidence artistique et une rencontre qui a fait des étincelles, et de la bonne musique ! Sur place ils ont rencontré une autre paire de musiciens qui eux touchent leurs billes en matière de Gwo Ka, ce genre musical endémique de la Guadeloupe qui s’appuie sur le tambour du même nom, le percussionniste de renom Klod Kiavué, et le maître du clavier gwo ka, Jacques-Marie Basses a.k.a Djenmbi.

Et si les chanceux qui était sur l’île à la fin de leur résidence ont pu profiter d’un concert dans l’enceinte du Fort Fleur d’épée à Pointe-à-Pitre (oui c’était avant le corona), nous autres nous contenterons du titre qui nous tend la main « Bo bay lanmen », littéralement « Donne la main » (oui c’était avant le corona on vous disait), et de l’attente de la sortie prochaine de l’album dont il est issu. Et faut dire qu’à l’écoute de cette introduction au son guadeloupéen de Topium… on peut être séduit. Le Gwo Ka s’électrise, les tambours anciens et les scansions créoles viennent tournoyer dans le ciel des Caraïbes autour d’une pulsion… résolument house, il y a aussi une guitare et une trompette envoûtante qui flotte dans l’air, et le clavier de Djenmbi qui donne la nonchalance et le groove nécessaire à ce que la magie de ce « Bo Bay Lanmen » prenne !

Il ne nous reste plus qu’à patienter pour la sortie de l’album, et peut-être qui sait, un jour prochain, attraper le quatuor métis sur scène… oui… qui sait !

Topium x Djenmbi x Klod Kiavué – “Bo Bay Lanmen” :

Si vous avez apprécié le contenu de cet article sur « Bo Bay Lanmen » le dernier titre de Topium, Djenmbi et Klod Kiavué, n’hésitez pas à visiter notre page facebook et a y réagir, et pourquoi pas même nous encourager d’une petite mention « j’aime ».

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.