Avec Coltan Sounds, le Dekula Band fait des remous !

À bas l’impérialisme, on ne peut pas céder ! Emmené par le guitariste congolais Dekula Kahanga, le Dekula Band en a marre de voir le Congo se faire piller, en a marre de la violence et des guerres qui se déroulent en Afrique au nom d’intérêt qui ne profitent que bien peu aux habitants locaux, et il le chante haut et fort sur son nouveau titre « Coltan Sounds ».

Ne vous fiez pas aux guitares enjaillées et aux rythmes bondissants du morceau, cette nouvelle chanson est bel et bien un brûlot engagé qui chante son ras le bol des dérives en tout genre, à commencer par celle de la force des Casques bleus au Congo, la tristement célèbre MONUSCO. Il faut dire que certaines régions de ce grand pays d’Afrique Centrale voient se dérouler en parallèles de véritables ruées vers l’or, cet or nouveau le coltan, dont on a besoin pour faire fonctionner nos appareils, et de terribles drames humains qui inondent que trop les journaux télévisés. Et si la fameuse MONUSCO a été envoyée sur place pour essayer de protéger les populations des affrontements entre bandes criminelles, groupes armés, factions séditieuses ou gouvernementales, l’arbitre international a rapidement pris goût aux saveurs financières du coltan, et, trop souvent, s’est retrouvé mouillé dans des affaires troubles…

Voila pourquoi le Dekula Band a décidé de chanter : Monusco go out of the DRC (Democratic republic of Congo), we don’t want anymore genocides under your watch. Your mission was to keep peace unfortunately it’s turning to robbery”. Sans oublier bien sur de rendre hommage aux vrais héros du Congo comme le Docteur Mukwege, qui tache d’apaiser les souffrances, et de réparer les corps de ceux, mais surtout de celles qui on subit la guerre et la violence dans leurs chairs.

Dekula Band – “Coltan Sounds” :

Si vous avez apprécié le contenu de cet article sur « Coltan Sounds » le dernier titre du groupe congolais Dekula Band, n’hésitez pas à visiter notre page facebook et a y réagir, et pourquoi pas même nous encourager d’une petite mention « j’aime ».

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.