Weird Together, le projet de Nouvelle Zélande

Weird Together, c’est un projet néo-zélandais pas tellement habituel, comme peut le laisser penser son nom (pour les vraiment non-anglophone : “weird” veut dire “bizarre”, et “together” se traduit par “ensemble”) ; Weird Together c’est un projet amorcé par la collaboration du DJ et présentateur de TV tokyoïtes Nick Dwyer, originaire de Nouvelle Zélande, et le producteur anglais, basé à Auckland (NZ), Dick “Magic J” Johnson.

Créant d’abord, en studio, une musique strictement électronique, ils élargissent le spectre de leurs possibilités, en engageant une multitude de musicien live, qui d’ailleurs ont souvent, comme eux, ayant un lien avec l’étranger, à l’instar de la chanteuse soudano-zélando-kenyane Karima Madut, du mystérieux Gaza Tripp, spécialiste de la guitare highlife ouest africaine, du MC cubano-néo-zélandais, Yonier Cuevas Vega, ou encore du maitre percussionniste et chanteur nigérians Mavs Adgebite.

Et vous l’aurez compris, la musique de Weird Together est globale, mélangeant électronique et instrumentiste live, mêlant les histoires de chacun des membres, composant avec leurs cultures, des steel band caribéens, aux cuivres des Balkans, tout en passant par des rythmiques nigérianes. Et c’est justement ces dernières qui sont à l’honneur sur le premier single “Gban Gban Lewa“, de leur EP No Compromise, qui devrait sortir le 8 décembre prochain, chez Soundway Records (un label anglais qui a également produit Batida, Ibidio Sound /Machine, et plus récemment Fantasma).

Le résultat c’est un genre de techno tribale et dansante, mettant à l’honneur le travail du nigérian Mavs Agdebite, et dont l’ambiance 90′ est clairement appuyés par le clip tourné avec une caméra hi-8, un format de vidéo 8mm (…trop technique, regarder le clip vous verrez tous de suite de quoi il en retourne).

 

“Gban Gban Lewa” – Weird Together

 

 

 

Si vous avez appréciez le contenu de cet article sur “Gban Gban Lewa” du collectif néo-zélandais Weird Together, n’hésitez pas à visiter notre page facebook et a y réagir, et pourquoi pas même nous encourager d’une petite mention “j’aime”.

1 réflexion au sujet de “Weird Together, le projet de Nouvelle Zélande

Laisser un commentaire