L’art du conte et de la télévision au crible du Picture Box de Yugen Blakrok

Ambiance sombre, fauteuil rouge à ailettes, vieille télé en plastique blanc à la boutonnière éventrée, il neige sur l’écran, des silhouettes intrigantes se pressent dans l’ombre, et les lyrics de Yugen Blakrok s’abattent, intraitables, incisives.

Le second disque de la rappeuse sud-africaine, Anima Mysterium, s’apprête à sortir sur le très bon label marseillais I.O.T Records, et la mystérieuse Yugen Blakrok a bien l’intention de le faire savoir ! Après avoir versé son hip-hop ésotérique et son esthétique d’afropunk sur l’essence même de toute chose dans l’univers, le carbone, avec le clip de « Carbon Form », aujourd’hui, avec « Picture Box », elle se penche sur ce qui doit constituer l’essence de la vie de l’homme moderne triste… la télévision !

Avec le talent qu’on lui connait, et sans se défaire de sa noirceur, Yugen Blakrok retrace l’histoire de l’art narratif, depuis l’époque où nos ancêtres se réunissaient autour d’un feu, à nos jours, où le partage s’appuie désormais sur un intermédiaire de poids, la télé. Sur « Picture Box », elle s’amuse aussi à imaginer le monde dans le monde, celui des personnages qui habitent le petit écran, lorsque l’on change de chaine, ou qu’on l’éteint !

Et quand vous serez sorti de cette singulière boite à image, et à son, poursuivez l’expérience Yugen Blakrok en vous procurant son tout nouvel album, ici par exemple !

Yugen Blakrok – “Picture Box” :

Si vous avez apprécié le contenu de cet article sur « Picture box » le dernier titre de la rappeuse sud-africaine Yugen Blakrok, n’hésitez pas à visiter notre page facebook et a y réagir, et pourquoi pas même nous encourager d’une petite mention « j’aime ».

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.