Soaky Siren plonge sous le sable des Bahamas

Après avoir écrit et collaborer dans l’ombre avec quelques popstars très actuelles, comme Jason Derulo, Chris Brown ou encore Rita Ora, la jeune artiste originaire des Bahamas et résidante dorénavant à Los Angeles, Soaky Siren, passe sur le devant de la scène et nous dévoile les facettes abrasives de sa musique.

Avec son premier EP Lucaya, du nom de la petite ville portuaire qui l’a vu naitre, Soaky Siren veut faire une mise au point sur les Bahamas, et nous montrer l’envers du décor, ce qui se passe sous le sable des plages idylliques. Donc ne vous attendez pas dans sa musique à retrouver quelques steel pan enjoués, et autres chanteurs de club med professionnellement souriants. Place ici au gros son qui tache, au hip-hop en patois des Bahamas sous-tendu par des basses démentes, au dancehall qui accroche au dancefloor !

On peut découvrir de Lucaya déjà deux titres, le brulant et résolument hip-hop « Kombucha », et, dernier en date, le beaucoup plus dancehall « Upside Down », où la chanteuse vient promener son flow sur une instru de Bantu, le producteur zimbabwéen qui lui aussi a posé ses bagages et ses consoles à LA.

Soaky Siren – “Kombucha” :

Soaky Siren – “Upside Down” :

Si vous avez apprécié le contenu de cet article sur “Upside Down” et “Kombucha” les derniers clips de la rappeuse des Bahamas Soaky Siren, n’hésitez pas à visiter notre page facebook et a y réagir, et pourquoi pas même nous encourager d’une petite mention « j’aime »

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.