Rhum arrangé : le Punch BMV (banane-miel-vanille)

Aujourd’hui nous prenons la destination des Antilles pour voir la recette d’un classique des bars caribéens, le rhum arrangé ; et plus particulièrement celle du punch BMV (banane-miel-vanille). Une recette facile à faire, dont la principale difficulté sera d’avoir le courage d’attendre les quelque trois semaines (minimum) de macération avant consommation.

Conseil Musical : Allez checker nos derniers articles sur les Caraïbes, ou écoutez ce super mix de rub-a-dub des années 90, signé par le célèbre DJ Vadim !

90s Rub a Dub reggae from the Holy Land by Dj Vadim on Mixcloud

Ingrédients :

  • 1 litre de rhum blanc
  • 130 g de sucre roux
  • 6 bananes frécinettes (petites bananes)
  • 3 cuillères à soupe de miel
  • 1 gousse de vanille
  • (optionnel) un trait de caramel liquide

Préparation :

1. Déjà, il vous faudra trouver un grand contenant de 1,5 l, pouvant être fermé hermétiquement, par exemple un bocal, ou une bouteille. Une fois trouvé, mettez y le sucre.

Maintenant, il va vous falloir jouer du couteau.

2. Fendez la gousse de vanille en deux, sur toute leur longueur, puis grattez-la un peu ; mettez la gousse et ses graines dans le bocal.

3. Ôtez la peau des bananes, tranchez-les en morceaux d’environ 2 centimètres chacun, puis placez-les dans le bocal.

4. Ajoutez le sucre et le miel, et éventuellement le caramel dans votre récipient.

Dernière et ultime étape :

5. Recouvrez le tout de rhum, puis fermez votre récipient hermétiquement (n’hésitez pas à ajouter du film plastique en plus), et laissez macérer pendant 3 semaines au minimum (3mois étant la durée optimale) ; et durant toute la première semaine, vous remuerez la bouteille (sans ouvrir …hein) une fois par jour, jusqu’à ce que le sucre soit dissous.

Plusieurs semaines plus tard, votre punch BMV (banane-miel-vanille) sera prêt à être consommé entre amis, avec modération… ou sans !

 

Si vous avez apprécié le contenu de cet article sur la recette du Punch BMV (banane-miel-vanille), n’hésitez pas à visiter notre page facebook et a y réagir, et pourquoi pas même nous encourager d’une petite mention « j’aime ».

 

Laisser un commentaire