Maya Kamaty, une douce mélancolie réunionnaise

Bercé par les chansons et les contes de ses parents, la chanteuse Maya Kamaty s’est très vite trouvée comme vocation de sauvegarder et de mettre en valeur la culture réunionnaise. Les mots du créole réunionnais se transforment dans sa bouche en une douce musique au caractère un peu magique, fusionnant avec les le son des instruments traditionnels et les rythmes de ce petit rocher perdu dans un océan indien où se mêlent les influences venues d’Afrique, d’Asie et d’Europe ; La Réunion.

Sur son dernier titre « Ansanm », si elle ne chante peut-être pas pieds nus, l’artiste réunionnaise Maya Kamaty réussie tout de même à distiller dans son maloya cette sorte de mélancolie gracieuse qui caractérise parfois certaines adeptes du saudade cap-verdien. Dans ce petit hymne à l’unité, ce qui ne semble pas un luxe par les temps qui courent, Maya Kamaty met en avant la beauté, celle d’une ile, celle des mots, celle de la musique.

Vous retrouverez ce « Ansanm » sur Santié Papang, excellent premier album de Maya Kamati, sorti il y a peu chez Atmosphériques.

 

Maya Kamati – “Ansanm” :

 

Si vous avez apprécié le contenu de cet article sur « Ansanm » de la chanteuse réunionnaise Maya Kamaty, n’hésitez pas à visiter notre page facebook et a y réagir, et pourquoi pas même nous encourager d’une petite mention « j’aime ».

 

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.