Mariana Ramos, la douce mélancolie du Cap-Vert

La chanteuse cap-verdienne Mariana Ramos est en train de préparer la sortie de son cinquième album Quinta, qui est attendu en numérique pour ce mois de décembre, et en physique pour début 2016 ; et ceux qui auront la chance d’être à Paris fin novembre pourront aller la voir en concert au New Morning.

En attendant, de ce Quinta, on peut déjà en savourer un premier titre, « Nada e Perfeito » ; une chanson empreinte d’une douce mélancolie un peu fataliste, survolée par la voix de Mariana Ramos, qui oscille entre gravité, et une légère longueur en gorge dans le vibrato qui n’est étonnamment pas sans rappeler Véronique Sanson.

Vous avez probablement déjà connu ce moment en voiture, sur un trajet un peu long, où vous êtes en train de discuter avec votre passager (ou le conducteur), puis l’espace d’un instant, sans savoir pourquoi, vous marquez une pause dans votre logorrhée, et vous laissez absorber par le silence soudain dans l’habitacle du véhicule, par la monotonie du paysage défilant à allure constante, vous faisant oublier les cahots de la route, avant d’émerger de cette douce rêverie et de reprendre conscience de votre environnement (d’ailleurs quand j’y pense il est peut-être plus prudent d’être passager pour se laisser aller de la sorte !).

Et bien ce moment suspendu c’est « Nada e Perfeito » ; vous appuyez sur le bouton play, sans rien attendre de particulier, puis quelque 4 minutes plus tard vous émergez, empli d’une satisfaction un peu triste que vous ne pourrez vous expliquer.

 

Mariana Ramos – “Nada e Perfeito” :

 

Si vous avez apprécié le contenu de cet article sur « Nada e Perfeito » le dernier titre de la chanteuse cap-verdienne Mariana Ramos, n’hésitez pas à visiter notre page facebook et a y réagir, et pourquoi pas même nous encourager d’une petite mention « j’aime ».

 

Laisser un commentaire