L’instant vinyle : 6. “Afro Rythmes présente Kanda Bongo Man”

Bienvenue dans ce nouvel épisode de notre série “L’instant vinyle”, cette rubrique dédiée aux pépites du passé, où nous dépoussiérons et partageons avec vous des disques de notre collection. Et pour ce sixième opus, nous quittons la Guinée Conakry (cf. l’instant vinyle n° 5), pour aller nous intéresser à un disque qui a fait date dans l’histoire musicale de la RDC, Afro Rythmes présente Kanda Bongo Man.

Qui n’a jamais dansé sur un des nombreux tubes du congolais Kanda Bongo Man, à commencer par son célèbre “Sai” (Kwassa Kwassa) ? Et bien nous allons nous intéresser à la genèse de ce talentueux musicien, avec son premier album, sorti en 1981 par Afro Rythmes, le label du burkinabé Moumouni Ouattara, et sobrement intitulé Afro Rythmes présente Kanda Bongo Man (quoiqu’on lui donne parfois le nom des titres d’ouverture et de clôture du disque, Iyole – Mazina).

Un disque qu’il a enregistré, de retour d’un séjour parisien, avec l’aide d’un des guitaristes les plus brillants de sa génération, le grand Diblo Dibala ; mais aussi un ancien camarade de route de Kanda Bongo, car les deux hommes avaient partagé, quelques années auparavant, les bancs du même orchestre, le Bella Bella. Et d’ailleurs, si Afro Rythmes présente Kanda Bongo Man, a rencontré un tel succès dès sa sortie c’est en grande partie grâce à la présence de Diblo Dibala, qui enrobe les morceaux de ses riffs de guitares tournoyants et virtuoses. ; mais aussi grâce à l’ingéniosité, et au talent de Kanda Bongo Man, qui accélère le rythme de son soukous, déjà très cadencé.

L’autre innovation de Kanda Bongo Man, c’est la popularisation d’une danse congolaise, le kwassa kwassa (quoi ça ?), celle qui lui vaudra un peu plus tard son surnom de “roi du Kwassa kwassa”.

 

Kanda Bongo Man – “Iyole” :

 

Tracklist:

A1 Iyole 7:31
A2 N’Sambi-Carol 7:38
B1 Amina 7:36
B2 Mazina 7:20

 

Si vous avez apprécié le contenu de cet article sur “Afro Rythmes présente Kanda Bongo Man” notre instant vinyle de la semaine, n’hésitez pas à visiter notre page facebook et a y réagir, et pourquoi pas même nous encourager d’une petite mention « j’aime ».

 

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.