L’instant vinyle : 42. Segun Adewale “Play For Me”

Bienvenue dans ce nouvel épisode de notre série « L’instant vinyle », cette rubrique dédiée aux pépites du passé, où nous dépoussiérons et partageons avec vous des disques de notre collection. Et pour ce quarante deuxième opus, nous quittons (enfin!) la République Démocratique du Congo (cf. l’instant vinyle n° 40 et 41), pour aller au Nigeria et nous intéresser au disque Play For Me de Segun Adewale and his Superstars International.

Segun Adewale… celui que l’on a souvent surnommé le Crown Prince of Juju Music, le prince héritier de la Juju Music, et que peut être devront nous aujourd’hui appeler The Forgotten Prince… Fils d’une lignée royale Yoruba, cet artiste indéniablement talentueux a fait ses premiers pas dans la musique, au début des années 70, en bravant l’autorité de son père ; pour poursuivre son rêve, il fut d’ailleurs obligé de quitter sa maison, et sa ville natale d’Oshogbo, pour gagner Lagos, cité prospère et hétérogène où la scène juju était en pleine ébullition.

D’ailleurs, Segun Adewale ne tardera pas à marcher dans les pas de certains grands noms de la musique nigériane d’alors, parfaisant sa formation musicale auprès de référence comme Chief S.L. Atolagbe et de l’accordéoniste I.K Dairo. Après une première tentative de créer son propre groupe, les Superstars, qui n’existeront que le temps d’un seul album sorti en 73, Segun rejoignit les rangs de l’orchestre de Prince Adekunle, où il fit la connaissance d’un certain Shina Peters, avec lequel il montera en 74, un second groupe : Shina Adewale and the Superstars International. Avec un son innovant, les deux jeunes artistes partirent à la conquête de la scène nigériane, avec un succès certain, et qui aboutira d’ailleurs à la sortie de plusieurs albums. Mais, le juju, comme leurs visions respectives de la musique, change, et en 1980, les chemins des deux musiciens se séparèrent ; Shina Peters parti de son côté, former Sir Shina Peters & his International Stars, tandis que Segun Adewale continua l’aventure avec les Superstars International, dans une version étendue à 20 musiciens.

Et on en vient à la période qui nous intéresse, débarrassé, si l’on peut dire, de son partenaire, Segun Adewale avait champs libres désormais pour se consacrer à toutes ses envies et fantaisies… musicales, cela s’entend ! Il introduisit dans la musique jùjù, de fortes doses de funk, de highlife, de reggae, mais surtout de rock, courant pourtant relativement marginal dans le Nigeria des années 80 (et aujourd’hui aussi, quand on y pense). Il accélère les rythmes, met les guitares rythmiques et leads en avant, et inaugure un nouveau courant musical, qu’il intitule Yo-Pop, pour Yoruba Pop ; là encore le succès et au rendez-vous, en tout cas sur les scènes nigériane et africaine.

Ce mouvement Yo-Pop trouvera son point d’orgue probablement en 1984, quand le son de Segun Adewale, aidé par les diasporas nigérianes, traversera les terres et les mers, pour coloniser le Royaume-Uni. Signant avec le très londonien, et très prestigieux label Stern’s Music, il y publiera, toujours en 84, notre album du jour, Play For You. Une fois de plus l’accueil du public fut favorable, il fut même invité dans plusieurs concerts et festivals britanniques, notamment à l’Edinburgh International Festival, pour défendre ce nouvel album, sur lequel, circonstance oblige, il avait écrit quelques paroles en anglais.
Le disque fut même réédité en 88, par le label Rounders, afin de le sortir aux États-Unis… mais à l’aube des années 90, n’étant ni assez traditionnel comme Ebenezer, ni assez politique comme Fela Kuti, il ne résista pas à la vague de la fuji music, nouvelle mode venu du nord du Nigeria… Malgré quelques tentatives de come-back, le prince de la jùjù music finit par sombrer petit à petit dans l’oubli.

 

Segun Adewale Play For Me :

Tracklist :
1. Yo-Pop Music
2. Oshogbo Okori
3. Odaran Kan To Sa
4. Face B : Adewale Play For Me, Kole Sori Apata, Sisi Alafe (Omoge), Peke O Gbodo Gbin

 

Si vous avez apprécié le contenu de cet article sur Segun Adewale Play For Me, notre instant vinyle de la semaine, n’hésitez pas à visiter notre page facebook et a y réagir, et pourquoi pas même nous encourager d’une petite mention « j’aime ».

Laisser un commentaire