L’instant vinyle : 34. “The Ghetto” de Paul Ngozi

Bienvenue dans ce nouvel épisode de notre série « L’instant vinyle », cette rubrique dédiée aux pépites du passé, où nous dépoussiérons et partageons avec vous des disques de notre collection. Et pour ce trente-quatrième opus, nous quittons l’Ethiopie (cf. l’instant vinyle n° 33), pour prendre la direction de la Zambie, avec Paul Ngozi et son album The Ghetto.

Paul Ngozi, l’homme de tous les dangers, et c’est le cas de le dire, son nom de scène Ngozi, ou Nogozi, peut être justement traduit par « Danger » ; il fut dans les années 70 et 80 l’un des principaux instigateurs du mouvement Zamrock qui, comme son nom l’indique, fusionne les rythmes zambiens à ceux du rock, et du hard rock, et bien qu’il soit décédé en 1989, sa musique est, aujourd’hui encore, très appréciée du public zambien. Ceux qui ont eu la chance de le voir en concert, se rappelle probablement de ses shows électriques, qui n’ont rien a envié à ceux de Jimi Hendrix, adoptant toute une série d’attitudes et de facéties guitaristique… genre jouer avec les dents !

Mais, bien évidemment, Paul Ngozi n’est pas qu’une posture, sa musique âpre, rugueuse, presque primaire s’inscrit dans la droite lignée des groupes de rocks de cette époque. Avec ses riffs de guitares acerbes, ses mélodies énergiques, on pourrait bien sûr lui trouver quelques points communs avec Jimi Hendrix, cité précédemment, ou avec le Grand Funk Railroad, Deep Purple ou encore Thin Lizzy, mais Paul Ngozi s’en distingue aussi en ajoutant sa fameuse touche zamrock au coktail sonore, n’hésitant pas à mélanger l’anglais et le dialecte, ou à donner un peu plus de rebonds à une basse, comme cela se pratique souvent dans la musique d’Afrique Australe ; il vous suffit d’écouter une chanson comme « Ulesi Tileke » pour vous en rendre compte.

Nous en venons d’ailleurs à notre album du jour, The Ghetto, un disque qui, s’il puise son inspiration dans les tréfonds de Lusaka, la capitale zambienne, a en fait été enregistré au Kenya, puis sorti par Motaxis Music & Arts Promotions, en 1976. Mais, à l’écoute de ce quatrième opus de l’œuvre du rockeur zambien, vous allez probablement vous rendre compte qu’il est difficile d’en identifier le, ou les titres phares ! Presque chacune de ses 9 chansons rivalise en matière d’efficacité !

 

Paul Ngozi – The Ghetto :

Tracklist :
A1. In The Ghetto
A2. Help Me
A3. Anasoni
A4. Who Will Know
B1. Suicide
B2. Bamayo
B3. Can’t You Hear Me
B4. Ulesi Tileke
B5. Jesus Christ

 

Si vous avez apprécié le contenu de cet article sur The Ghetto de Paul Ngozi, notre instant vinyle de la semaine, n’hésitez pas à visiter notre page facebook et a y réagir, et pourquoi pas même nous encourager d’une petite mention « j’aime ».

 

 

1 réflexion au sujet de “L’instant vinyle : 34. “The Ghetto” de Paul Ngozi

Laisser un commentaire