L’instant vinyle : 33. “Sons of Ethiopia” d’Admas

Bienvenue dans ce nouvel épisode de notre série « L’instant vinyle », cette rubrique dédiée aux pépites du passé, où nous dépoussiérons et partageons avec vous des disques de notre collection. Et pour ce trente-troisième opus, nous quittons le Sénégal (cf. l’instant vinyle n° 32), pour prendre la direction des Etats Unis, via l’Ethiopie, avec Admas et son indescriptible disque Sons Of Ethiopia.

Soul synthétisée, jazz fusion, highlife futuriste, éthiodisco dément, space-reggae, funk 8-bits, blues mécanique… et la liste des genres musicaux qu’il faudrait créer pour définir la musique d’Admas est encore longue. Admas c’est Henock Temesgen (basse, guitare, chant), Yosef TesFaye (batterie, percussions, chant), Abegasu Shiota (Synthé, chant) et Tewodros Aklilu (Fender Rhodes, Percussions, Chant), quatre Éthiopiens échoués dans la région de Washington, dans les années 80, qui réinventent avec brio les rythmes de chez eux, en transformant la matière première sonore américaine, à la mode éthiopienne.

Dans le concret, cette fusion des genres donne naissance à Sons Of Ethiopia, un OVNI de bacs à disques sortis sur le label African Heritage Records en 1984, dévoilant 7 titres très différents les uns des autres — « Bahta’s Highlife » vous emmènera, comme son nom l’indique, du côté du highlife, tandis que « Wed Enate » s’oriente vers le reggae, ou que l’excellent « Kalatashe Waga » dévoile un genre de disco cosmique — ne gardant comme liant que cet enrobage de jazz fusion, et ces mélodies aux accents pentatonique et éthiopien.

 

Admas – Sons Of Ethiopia :

Tracklist :
1. Anchi Bale Game
2. Bahta’s Highlife
3. Tez Alegn Yetintu
4. Kalatashe Waga
5. Wed Enate
6. Samba Shegitu
7. Astawesalehu

 

Si vous avez apprécié le contenu de cet article sur Sons of Ethiopia d’Admas, notre instant vinyle de la semaine, n’hésitez pas à visiter notre page facebook et a y réagir, et pourquoi pas même nous encourager d’une petite mention « j’aime ».

 

 

1 réflexion au sujet de “L’instant vinyle : 33. “Sons of Ethiopia” d’Admas

Laisser un commentaire