La Cover : “Weeping”, l’acte militant de Bright Blue

Qu’elle soit fidèle, de qualité, décalée, amusante, tordue, surpassant l’original, professionnelle ou amatrice, on s’intéresse, tous les mardis, aux reprises dans toutes ses formes ; et aujourd’hui, c’est à un classique de la chanson anti-apartheid que nous nous intéressons.

« Weeping », peu de Sud-Africains ignorent l’existence de cette chanson sortie en 1987 par le groupe de rock blanc (il est, dans le contexte de l’apartheid, utile de le préciser) Bright Blue. Les membres du groupe venant à peine de terminer leurs obligations militaires, et paniquées par la la chute inexorable de leurs pays dans le racisme et la barbarie — en 1986, Botha, le président sud-africain déclare l’état d’urgence dans les townships et accentue la répression policière — s’enferme dans un studio de Johannesburg, et enregistre en une nuit, sans le soutien d’une quelconque maison de disque le titre « Weeping » ; en dissimulant dans l’instrumentale de ce rock triste et planant, le fantôme sonore de Nkosi sikelel’ iAfrika, l’hymne actuel de l’Afrique du Sud, mais qui était alors l’hymne de l’African National Congress, et était interdit.

Les censeurs blancs, n’étant probablement pas de fins mélomanes, ne découvrirent pas le pot aux roses, et autorisèrent la diffusion de la chanson, y compris sur les radios officielles du gouvernement. L’acte militant, autant que la qualité musicale de la chanson a aujourd’hui été largement saluée par le public sud-africain, noir comme blanc ; et a inspiré beaucoup de reprises, de qualités diverses.

On peut parler notamment du groupe Qkumba Zoo, qui en délivré une version que l’on pourrait qualifié de plus électronique ; dans un registre largement différent il y a également le Soweto Gospel Choir qui en enregistré une version chorale ; et il ne faut pas oublier le chanteur Coenie de Villiers qui a transcrit la chanson en afrikaans. Mais « Weeping » n’a pas inspiré seulement des artistes africains, la star d’opérette américaine Josh Groban s’est également approprié le titre de Bright Blue ; et malgré son apparence de premier de classe épiscopalien, et ses faux airs de Paul Simon pastiché, il réussit à en délivrer une interprétation live (voir ci dessous) pas si mauvaise… enfin heureusement que Vusi Mahlasela est là !

 

Bright Blue – “Weeping” :

 

Josh Groban – “Weeping” :

 

Si vous avez apprécié cette Cover sur “Weeping” des Bright Blue, n’hésitez pas à visiter notre page facebook et a y réagir, et pourquoi pas même nous encourager d’une petite mention « j’aime ».

 

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.