Intriguant, beau, Latedjou explore son monde en Língua Livre

La chanteuse, violoniste, compositrice, réalisatrice… et probablement encore tout un tas d’autres fonctions, bénino-angolaise Maria-Gracia Latedjou, Latedjou tout court pour les intimes, nous tire une fois de plus dans les noueux méandres de son univers, où la musique et la pensée s’expriment en langue libre, en Língua Livre, dans une nouvel EP son second, qui, justement s’appelle Língua Livre !

Piano étrange, violon joué en pizzicato, carillon xylophoné, cordes frottées, et des voix… des voix qui s’élèvent dans un ballet aérien de vocalises, des voix qui glissent dans un enchevêtrement de pureté, des voix qui fluctuent, se colorent d’accents et de langues, des voix qui atterrissent sur la note juste, qui dansent, trébuchent dans un souffle, et se redressent dans un nuage de sable rouge…

Certains titres comme « Zola Na Luz Água » laissent libre court à un tourbillon d’idées, où l’introspection se mêlent au trauma de l’époque coloniale, et surtout laisse libre court-métrage à Latedjou la réalisatrice dans l’intrigante petite œuvre vidéo que vous retrouverez ci-dessous. D’autres, véritable pépite, comme le très beau « Luz e Ponto » sont des monuments d’émotions et de sobriétés. Mais ne vous arrêtez pas à ces deux titres, l’EP, Língua Livre, vaut la peine de s’arrêter quelques instants et de se laisser couler dans cet univers singulier, celui de Maria-Garcia Latedjou !

Latedjou – Língua Livre :

Latedjou – “Zola Na Luz Água” :

Si vous avez apprécié le contenu de cet article sur « Língua Livre » le dernier EP de l’artiste bénino-angolaise Latedjou, n’hésitez pas à visiter notre page facebook et a y réagir, et pourquoi pas même nous encourager d’une petite mention « j’aime ».

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.