L’instant Vinyl : 86. “Amouin Sou Ba ” de Jimmy Hyacinthe

Bienvenue dans ce nouvel épisode de notre série « L’instant vinyl », cette rubrique dédiée aux pépites du passé, où nous dépoussiérons et partageons avec vous des disques qui ont marqué l’histoire de la musique. Et pour ce quatre-vingt sixième opus, nous quittons Madagascar (cf. l’instant vinyle n° 85), pour nous rendre en Cote d’Ivoire, et y découvrir le disque Amouin Sou Ba de Jimmy Hyacinthe.

Nous sommes en 1982, en Cote d’Ivoire, celui que l’on surnomme « Monsieur guitare », ou « Le Virtuose de Treichville », le guitariste, chanteur, et arrangeur N’Goran Hyacinthe, qui officie sous le nom de Jimmy Hyacinthe, pour honorer sa passion pour le guitariste américain Hendrix, est au sommet de sa gloire !

Il faut dire qu’outre son travail en studio, qui a permis durant sa carrière de mettre en lumière des artistes tels que Aïcha Koné, Nayanka Bell, ou encore Bébé Manga, Jimmy vient de sortir un disque solo qui a paradé au sommet des charts ivoiriens durant de longues semaines, il s’agit de Maquis Lô. Mais malgré le succès de ce disque qui fusionne un petit peu tous les genres qui font fureur en Afrique de l’Ouest à ce moment, de l’afrobeat à l’afrocubain, en passant par la pop, le rock et la soul, Jimmy Hyacinthe veut explorer de nouvelles voies, et s’intéresser à la musique ivoirienne, la vraie, celle du terroir ; peut-être peut-on y voir là une nostalgie de sa formation musicale auprès des sœurs Comoé. Un petit peu comme le faisait alors Ernesto Djédjé, qui depuis le pays des Bétés dans l’Ouest ivoirien a fait déferler une vague de musique traditionnelle teintée de disco, ou plutôt disons une vague de disco teinté de musique traditionnelle, le Ziglibithy. Mais là où Djédjé habille les rythmes modernes de Ziglibithy, Hyacinthe veut, lui, reformer et moderniser en profondeur les rythmes de chez lui, ceux du pays des Baoulés, et s’attaque au goly ! Le goly un rythme traditionnel des Baoulés, qui tire son nom d’un célèbre masque.

C’est dans cet esprit qu’a été conçu notre album qui nous occupe aujourd’hui, intitulé Amouin Sou Ba, ou Goly, paru chez SIIS (Société Ivoirienne pour I’Industrie du Son), et enregistré dans les célèbres caves d’une ancienne boulangerie parisienne devenue un lieu de passage obligé pour tout artiste africain en visite dans la capitale française, les studios Caroline. Pour tenter sa reforme en profondeur de ces airs du terroir Jimmy Hyacinthe s’est entouré aussi bien de spécialiste de la calebasse ou de la flute baoulé, que de noms célèbres tels le Sénégalais Lamine Konté qui est venu prêter main-forte avec sa cora, ou celui du célèbre batteur ivoirien Paco Sery, sans parler du producteur du disque qui n’est autre que le prolifique François Konian Banny.

Petite mention spéciale à la pochette, conçue par François Konan et Georges Ekue, qui représente le chanteur en tenue traditionnelle baoulé, avec une guitare électrique à la main !

Jimmy Hyacinthe – Amouin Sou Ba :

Tracklist :
1. Yawala Yekpowouo
2. Amouin Sou Ba
3. Gna Gnaé Gnaé
4. Min Ti Té
5. Every Body Joy Joy
6. Sie O Sou Tié

Si vous avez apprécié le contenu de cet article sur “Amouin Sou Ba” de Jimmy Hyacinthe, notre instant vinyle de la semaine, n’hésitez pas à visiter notre page facebook et a y réagir, et pourquoi pas même nous encourager d’une petite mention « j’aime ».

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.