Les délicats échos de la pop londonienne de J Appiah

“When I pick up my pen, pluck my guitar strings or post up by the microphone, I just want you to feel something” — J Appiah

Nouveau bruissement dans le monde de la pop anglaise, un bruit délicat et doux émit par un jeune artiste ghanéen, parfaitement adapté au creuset londonien, J Appiah. Plongé dans un univers sonore riche et varié dès son plus jeune âge, J Appiah a grandi à l’ombre de D’Angelo et de Stevie Wonder, a muri avec Bob Dylan et Bob Marley, s’est forgé avec le hiplife de Daddy Lumba, tant qu’avec le grime de D Double E, et continue encore aujourd’hui à s’émouvoir à l’écoute des chansons d’artistes comme Michael Kiwanuka, Kwabs, Jess Glynne, ou encore Maverick Sabre (artistes pour qui il a enregistré quelques chœurs) .

Sur son dernier titre “Run”, le jeune chanteur et guitariste de East London distille une pop délicate et mélancolique, largement teintée de soul, qui, au gré des envolées tant guitaristiques, que lyriques, transporte l’auditeur dans un univers bien particulier… vivement l’album !!

 

J Appiah – “Run”:

 

Si vous avez apprécié le contenu de cet article sur « Run » le dernier titre de J Appiah, n’hésitez pas à visiter notre page Facebook et a y réagir, et pourquoi pas même nous encourager d’une petite mention « j’aime ».

Laisser un commentaire